/lifestyle/psycho
Navigation

«Les 5 portes de l’intuition»: écouter sa petite voix intérieure

Sarah Diviné
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Auteure pétillante et optimiste suivie par plus de 80 000 personnes sur les réseaux sociaux, la Française Sarah Diviné décortique le processus de l’intuition et invite ses lecteurs à s’en servir dans son nouveau livre, Les 5 portes de l’intuition. Rappelant que l’intuition – ce sixième sens – est une alliée de taille sur le chemin de la vie, elle fournit beaucoup de pistes pour s’aligner vers le mieux-être et l’accomplissement... en écoutant sa petite voix intérieure. 

L’intuition, ce sentiment difficile à expliquer qui fait en sorte qu’on dit oui ou non à un projet, qu’on tourne à gauche ou à droite à l’intersection, qu’on a le sentiment d’être sur la bonne voie ou pas, est connue, mais peu utilisée. 

Sarah Diviné, une jeune femme qui s’est branchée très tôt sur sa propre intuition et qui en comprend très bien les mécanismes, explique que tout le monde en a. Et que tout le monde y a accès, pour peu qu’on s’en donne la peine. «On parle souvent d’intuition féminine... et les hommes parlent d’instinct», note-t-elle, en entrevue. «Pour moi, l’intuition, c’est une petite voix intérieure, une alliée ou une baguette magique qui nous permet d’être plus proche de soi, plus en paix, et d’avancer dans la vie, vers ses rêves. C’est quelque chose qui apporte de la magie dans la vie.»

Se reconnecter

Tout le monde a de l’intuition, assure-t-elle. «J’ai fait beaucoup d’ateliers, et pour moi, tout le monde a de l’intuition. Par contre, on n’a jamais appris, depuis qu’on est enfant, à l’écouter, et on est plus à suivre des règles pour faire plaisir aux autres, pour être dans le moule, pour être aimé. Et je crois que c’est là où on se déconnecte peu à peu de cette intuition-là.»

À quoi sert-elle? «Ça sert à prendre des décisions qui sont alignées et justes. Souvent, les personnes intuitives sont plus calmes, plus dans la joie de vivre et osent concrétiser leurs rêves. Elles ont un rêve, elles le visualisent, et c’est comme s’il y avait des raccourcis qu’elles pouvaient prendre, que ce soit pour trouver un travail qui leur correspond, une maison, même des amitiés.»

Des exercices quotidiens

Dans son livre, Sarah Diviné propose de nombreux exercices à faire au quotidien pour se rebrancher sur ses sens et sur sa sensibilité. Elle explique comment faire des dessins intuitifs, par exemple, ou comment se connecter à soi et à la nature, comment se centrer, comment tenir un journal d’intuition.

La première étape, dit-elle, est de travailler sur les croyances face à l’intuition. «Il y a beaucoup de gens qui croient qu’ils n’en ont pas. Et juste de dire, tiens, je peux peut-être faire confiance à mon intuition, et commencer à m’amuser avec. C’est comme une nouvelle langue qu’on apprend: c’est à force de répéter qu’on y arrive.»

Remises en question

Elle a constaté que les remises en question sont nombreuses depuis la crise de la COVID-19. «Cette crise nous a rapprochés de notre humilité et ça nous place face à nos choix. Est-ce que je prends soin de moi? Est-ce que je me suis oublié(e), ces derniers temps ? Est-ce que je suis vraiment sur le bon chemin?»

«J’ai fait beaucoup de coaching en direct et dans le groupe que j’ai accompagné pendant deux semaines, il y en a beaucoup qui sont heureux de se reconnecter à soi. Le fait de faire une pause, pendant longtemps, ça a remis des choses en question.»

Les 5 portes de l’intuition<br/>
Sarah Diviné<br/>
Éditions Le lotus et l’éléphant<br/>
144 pages
Photo courtoisie
Les 5 portes de l’intuition
Sarah Diviné
Éditions Le lotus et l’éléphant
144 pages
  • Sarah Diviné est auteure, conférencière, formatrice en spiritualité et en business intuition.  
  • Son site internet : happy-turtle.world 
  • Elle se dit «sur un petit nuage» de savoir que son livre sorte au Québec.