/news/coronavirus
Navigation

Le masque obligatoire est là «pour un bon bout de temps»

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois devront s’habituer au port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés, probablement jusqu’à la découverte d’un vaccin contre la COVID-19, a expliqué la ministre Geneviève Guilbault lundi.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: COVID-19: 150 nouveaux cas et deux décès supplémentaires au Québec

«Il faut s'habituer à vivre avec cette nouvelle normalité-là pour un bon bout de temps, fort probablement, sous réserve du moment où on trouvera un vaccin ou autre médicament qui va pouvoir mettre fin à la propagation ou, du moins, à la notion de pandémie qui plane, qui continue de planer», a confié la vice-première ministre lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale pour faire le point sur la pandémie.

Avec le temps, le port du masque va devenir «banal», et les autorités n’auront plus à expliquer son bien-fondé scientifique, estime Mme Guilbault. «Mais habituez-vous parce que je pense bien que c'est pour un bon bout de temps», dit-elle.

À ses côtés, le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique était du même avis. «Sur une période certainement non définie, assez longue, donc je suis d'accord avec Mme Guilbault, je pense qu'il va falloir s'habituer à cette réalité-là, au moins pour les lieux publics et puis les transports», dit le Dr Richard Massé.

Forte adhésion

Celle qui est également ministre de la Sécurité publique en a profité pour remercier les Québécois, qui ont largement adopté le port du masque obligatoire, entré en vigueur samedi dernier.

«Je veux vraiment remercier les Québécois pour le civisme extraordinaire qu'on a observé depuis samedi», a dit Geneviève Guilbault.

«Bien sûr, il y a toujours quelques cas isolés de récalcitrants. Mais, dans l'ensemble, les Québécois ont massivement adhéré au port du masque, du couvre-visage, partout au Québec», a-t-elle ajouté.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La Sûreté du Québec a reçu 72 appels ce week-end en lien avec le port du masque obligatoire, mais aucun constat d’infraction n’a été donné. À Montréal, le SPVM a reçu 103 appels sur le sujet, dont une cinquantaine pour des demandes d’informations, rapporte TVA Nouvelles.

Situation «stable»

Malgré 150 nouveaux cas enregistrés lundi, la ministre Guilbault affirme que la pandémie du coronavirus est «stable» au Québec. «Il y a eu une certaine augmentation du nombre de cas positifs, mais cette hausse-là a été observée en parallèle du fait qu'il y a eu aussi beaucoup plus de tests qui ont été effectués, donc plus de tests positifs, mais plus de tests qui sont effectués aussi», explique-t-elle.

Alors que les vacances de la construction ont débuté vendredi dernier, Québec rappelle que policiers et inspecteurs de la CNESST seront à l’œuvre pour faire respecter les consignes sanitaires.

Au cours des cinq derniers jours, 450 inspections ont été réalisées par la CNESST dans les bars et les restaurants du Québec.

Les terrains de camping seront également visités, a souligné la ministre.

Quant aux bars, que Québec avait envisagé de fermer la semaine dernière, les éclosions sont finalement très circonscrites. Quatre établissements de la région de Montréal ont été identifiés par la santé publique, soit: Bar Minéral (1641, rue Atateken), Nacho Libre (913, rue Beaubien Est), Bar Renard (1272, rue Sainte-Catherine Est), Mile Public House, (9190, Leduc, boul. Brossard).

Par ailleurs, une éclosion est survenue dans une résidence privée pour aînés de la Capitale-Nationale, l’Auberge aux Trois Pignons, à Beauport.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres