/news/society
Navigation

La cathédrale de Nicolet rénovée

Coup d'oeil sur cet article

NICOLET | La cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet pourra bénéficier d'une partie de l'enveloppe de 15 M$ du patrimoine religieux pour refaire sa toiture, qui a grandement besoin d’amour.

Les infiltrations d’eau sont très visibles à l’intérieur de l’immeuble.

Les dommages à la toiture sont si importants que des morceaux de revêtement intérieur s’effritent.

«Ce n'est pas dangereux pour le moment, mais ça va s'intensifier toujours [...] Il y a des coins qu'on isole pour être bien sûrs qu'il n'y ait rien qui puisse tomber sur quelqu'un», indique l'évêque de Nicolet, Mgr André Gazaille.

Le toit, vieux de plusieurs décennies, est rapiécé de bout en bout. La toile qui couvre la structure de béton est brisée à des dizaines d’endroits, ce qui laisse l’eau s’infiltrer.

Il est minuit moins une, mais le diocèse pourra enfin faire des travaux de réparation l’été prochain, grâce à une subvention de près de 800 000$ du gouvernement provincial.

«Sans ces sommes du gouvernement, ça aurait été impossible. On parle de travaux qui vont coûter 4 M$. Or le diocèse est incapable de supporter ça», poursuit-il.

Les temps sont durs pour tout le patrimoine religieux du Québec. Le gouvernement a reçu 140 demandes, mais a dû se limiter à 62 bâtiments.

«Si on avait eu 40 M$, on aurait pu le dépenser facilement. Nous avions 15 millions, donc il y a un choix qui a été fait», a souligné la ministre de la Culture du Québec, Nathalie Roy.