/news/coronavirus
Navigation

Port du masque obligatoire: les citoyens collaborent à Rimouski

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Le port du masque dans les lieux publics clos, rendu obligatoire samedi dernier, semble majoritairement respecté par la population de Rimouski. Jusqu’à présent, les commerçants, les restaurateurs et les tenanciers de bars n’observent pas de diminution considérable de la clientèle. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: Le masque obligatoire est là «pour un bon bout de temps»

Dans l’ensemble, les entrepreneurs de la région se disent satisfaits de la réponse de la population, qui intègre bien cette nouvelle réalité à son quotidien. Rares sont ceux qui oublient d’emmener leur masque. Lorsque tel est le cas, les commerçants s’assurent d’en distribuer ou d’en vendre aux gens qui n’en ont pas à leur disposition.

Les commerçants rencontrés lundi par TVA Nouvelles n'avaient pas encore eu à faire face à des récalcitrants et assuraient que les gens collaborent bien à cette nouvelle mesure.

«Autant à la P’tite Grenouille que dans les restaurants de Groupe Expérience Resto comme le 9 Resto déjeuner, la réponse des clients a été positive. On n’a pas nécessairement remarqué de baisse d’achalandage pour le moment», a mentionné le copropriétaire de la P'tite Grenouille Steven Guimond Corriveau.

«Les gens le portent, ils sont dociles avec ça. On n’a pas eu besoin de leur demander, ils l’avaient tous», a renchéri le propriétaire de Kirallah Chaussures, Michel Kirallah.

«En général, il n’y a pas de problème. Il y a quelques personnes qui préfèrent passer leurs commandes par livraison, par téléphone parce qu’ils ne sont pas trop chauds à l’idée de devoir porter le masque», a cependant constaté Marie-Ève Plante, conseillère santé à la Coop Alina.

Trop tôt pour établir un constat

Puisque l’imposition du masque dans les lieux publics fermés n’est en vigueur que depuis trois jours maintenant, il est encore tôt pour se prononcer sur l’impact réel de l’achalandage de la clientèle. Actuellement, le tourisme aide à remplir les commerces et les restaurants de la région. Étant une destination prisée des voyageurs cette année et en période des vacances de la construction, le Bas-Saint-Laurent reçoit un bon nombre de touristes.

Certains voyageurs rencontrés plus tôt affirmaient que le port du masque semblait plus respecté dans l’est de la province qu’ailleurs au Québec, comme dans les grands centres par exemple.