/news/coronavirus
Navigation

Port du masque: une jeune employée dénonce les clients irrespectueux

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune employée de 14 ans travaillant dans un dépanneur de Dudswell, en Estrie, déplore avoir été la cible de plusieurs commentaires irrespectueux de clients frustrés à l'idée de devoir porter un masque comme l'exige Québec.

• À lire aussi: Port du masque obligatoire: les citoyens collaborent à Rimouski

• À lire aussi: Le masque obligatoire est là «pour un bon bout de temps»

Malorie Darveau, qui travaille depuis à peine un mois au dépanneur Accommodation Marbleton, a refusé de servir plus d'une demi-douzaine de clients qui refusaient de porter le masque dimanche.

L'adolescente ne s'attendait pas à devoir encaisser autant de propos désobligeants et irrespectueux, allant jusqu'à se sentir intimidée par moment.

«T'as 13 ans, tu vas pas me dire quoi faire», «rentres-toi-le où je pense ton masque» ou encore «calvaire, c'est cave ton affaire»; voilà quelques exemples de réponses qu'a reçues la jeune employée de la part de clients irrités, a-t-elle énuméré, dimanche, sur le groupe Facebook Babillard Dudswell, où elle a reçu plusieurs messages d'appuis.

Les commentaires venaient pour la plupart de gens de l'extérieur, qu'elle ne connaissait pas. Chez les habitués du commerce, ils étaient nombreux à dénoncer ce type de comportements.

À une dizaine de kilomètres de là, à Saint-Camille, la municipalité a déboursé près de 2000$ pour obtenir les services d'un agent de sécurité dont la tâche est de faire le guet devant le dépanneur et le restaurant du village.

En poste jusqu'à lundi soir, l'agent de sécurité nous a dit n'avoir eu aucun problème à faire respecter le port du masque.

Comme quoi devant une personne en uniforme, certains sont beaucoup moins braves qu'en présence d'une adolescente.