/sports/opinion/columnists
Navigation

Les ventes de véhicules hors route ont augmenté en flèche

Quad
Photo courtoisie Les ventes de quads ont atteint des records jamais vus tant au Québec qu’au Canada en mai et en juin.

Coup d'oeil sur cet article

En comparaison de juin 2019, toutes les provinces canadiennes ont connu des augmentations fulgurantes des ventes de véhicules hors route en juin 2020.

C’est ce qui ressort d’un rapport produit par le Conseil canadien des distributeurs de véhicules hors route du Canada.

On peut y lire : «Toutes les provinces ont enregistré des augmentations dans les deux ou trois chiffres en comparaison de 2019. La plus faible augmentation, 27,8 %, a été enregistrée à l’Île-du-Prince-Édouard, la plus forte à Terre-Neuve avec 144 %. Les quatre grandes provinces, incluant l’Ontario et le Québec, ont enregistré des augmentations allant de 97 % à 135 %.»

Les concessionnaires, au cours des dernières semaines, disaient manquer de plusieurs modèles et étaient inquiets de pouvoir satisfaire la demande.

En mai 2019, un peu plus de 5500 véhicules avaient été vendus au Canada. Pour la même période en 2020, les ventes ont dépassé les 9000 unités. Pour le mois de juin, on est passé de 4000 en 2019 à plus de 8000 en 2020.

Ces chiffres ne couvrent que les ventes de quads, celles des véhicules côte à côte n’étant pas comptabilisées.

POURQUOI CET ENGOUEMENT?

Le directeur général de la Fédération québécoise des clubs quad, M. Danny Gagnon, a bien voulu donner son avis sur le phénomène.

«Nous sommes vraiment dans une période de ventes assez phénoménales. Il y a vraiment une très grosse augmentation de ventes des différents types de véhicules hors route. On parle de plus de 40 % au global par rapport à l’année précédente. Je discutais la semaine dernière avec des concessionnaires qui me mentionnaient que les usines des manufacturiers ont peine à fournir cette année», explique le directeur général.

«Le confinement, le fait que les gens sont pris pour demeurer au Québec au lieu de dépenser des sous pour aller en voyage, les gens dépensent leurs sous au Québec. Les ventes de véhicules de loisirs en bénéficient directement. Pour avoir travaillé durant de nombreuses années dans l’industrie, je peux vous dire que lorsque les taux d’intérêt sont bas, au lieu de s’acheter une maison ou une nouvelle voiture, les gens décident d’investir dans les loisirs.»

BON POUR L’INDUSTRIE

C’est toute l’industrie qui s’assure une survie meilleure que bien d’autres secteurs d’activités.

«C’est bon pour l’industrie parce que ça permet de conserver nos concessionnaires, ajoute M. Gagnon. Ils ont pu profiter de la situation pour liquider des inventaires qui leur coûtaient très cher à supporter. Toute notre industrie se retrouve en très bonne position [dans] la situation de pandémie que nous vivons.»

«Normalement, c’est le Québec et l’Ontario qui dominent le marché des ventes de VTT au Canada. Ensemble, les deux provinces, nous représentions 40 % du marché canadien il n’y a pas si longtemps. Aujourd’hui, nous représentons 75 % du marché au Canada. Les Québécois sont vraiment amoureux de la pratique du quad. Il faut dire qu’avec les sentiers que la Fédération peut offrir grâce au travail inlassable des clubs et de leurs bénévoles, les gens peuvent s’amuser au Québec.»

PRUDENCE AVEC LES VACANCES

Comme nous sommes en pleine période de vacances de la construction, M. Gagnon avait un message pour les amateurs de quads et côte à côte.

«Il faut être très vigilant parce que la circulation augmente toujours en cette période de l’année. Il faut apporter une attention particulière aux jeunes enfants. En principe, ils n’ont pas le droit de conduire de véhicules hors route. Le port des équipements de protection, dont le casque, est très important. Malheureusement, durant la période des vacances, il arrive souvent que l’on se retrouve avec des décès de jeunes, ce que nous n’avons pas dans d’autres périodes de l’année.»

«Il faut savoir que dans 86 % des décès, la cause première, ce sont des traumatismes crâniens.»

En ce qui a trait au déroulement de la saison et au nombre de membres de la Fédération, M. Gagnon expliquait qu’il est difficile de donner un nombre exact en ce moment.

«La saison se déroule très bien malgré le fait que nous avons dû subir, comme tout le monde, les effets du confinement. Présentement, je crois que nous allons dépasser les 40 000 membres. Compte tenu de toutes les circonstances difficiles qui ont entouré la pratique de notre activité cette saison, je crois que c’est un très bon résultat.»

Présentement, tous les sentiers sont ouverts au Québec. Les amateurs qui veulent vivre de longues randonnées peuvent en profiter pour découvrir la Route quad par exemple : fqcq.qc.ca.