/news/politics
Navigation

Critiques acerbes d’un conseiller de François Legault

Le premier ministre François Legault
Photo d'archives, Simon Clark Le premier ministre François Legault

Coup d'oeil sur cet article

Un conseiller de François Legault accuse la Chine d’être arrogante, agressive et autoritaire dans un tweet, un faux pas selon des experts.

« Les pays occidentaux sont mûrs pour mettre en place une politique de “containment” [endiguement] de la Chine », a écrit sur les médias sociaux Stéphane Gobeil lundi en fin de journée. 

L’endiguement est une stratégie adoptée par les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale pour stopper la progression de la zone d’influence de l’Union soviétique.

Elle serait maintenant nécessaire en raison de « l’arrogance, de l’agressivité, de l’autoritarisme », mais également « de l’annihilation de peuples (Tibet, Chine), de l’impérialisme, du vol de la propriété intellectuelle, destruction de planète, etc. », a ajouté M. Gobeil. Il a souligné au Journal avoir écrit ce message en tant que citoyen.

Pour Jocelyn Coulon, qui a conseillé l’ex-ministre des Affaires étrangères canadiennes Stéphane Dion, il s’agit d’un faux pas. 

« Quand on est conseiller, on ne peut plus parler comme un citoyen », indique-t-il.

À son avis, plusieurs critiques formulées par M. Gobeil peuvent également s’appliquer aux États-Unis. 

« La politique étrangère américaine est assez arrogante, agressive et impérialiste », souligne-t-il.

Stratégie malhabile

Loïc Tassé, politologue spécialiste de la Chine, est d’accord avec M. Gobeil, mais croit qu’il a trop parlé.

« Ce qu’il décrit est de plus en plus consensuel parmi les spécialistes de la Chine, dit-il. Un rapport du Sénat américain diffusé mardi met en garde le monde entier contre la domination numérique de la Chine. Mais c’est malhabile pour un conseiller de s’épivarder là-dessus sur les médias sociaux. »

Selon lui, les États-Unis créent un front contre la Chine. Il sera difficile pour le Canada de rester neutre.

Du côté de l’opposition officielle, on demande à François Legault de s’expliquer rapidement « quant aux propos de son très proche collaborateur ». 

« Le gouvernement vient-il de déclencher une guerre commerciale avec la Chine par la voix du scribe du premier ministre ? Voilà une façon bien inusitée d’orchestrer nos relations économiques et diplomatiques », a indiqué la cheffe libérale, Dominique Anglade.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.