/news/transports
Navigation

Congestion à la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’arrivée des vacances de la construction, la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine connaît des épisodes de congestion depuis quelques jours. 

Certains touristes ont dû attendre plus longtemps que prévu pour traverser la rivière Saguenay, parfois jusqu’à 3 heures. La Société des traversiers du Québec (STQ) rappelle que cette situation revient chaque année avec l’arrivée des touristes et que les deux traversiers en place sont suffisants.

«Les opérations conviennent, a dit Julie Drolet, directrice des communications et des affaires publiques à la STQ. On a les deux navires de grande capacité à l’année, tandis qu’avant, on avait deux navires plus petits. On ajoutait un troisième navire l’été pour pallier certaines pointes.»

C’est une situation que déplore la Société du pont sur le Saguenay. L’an dernier, l’organisme avait calculé le temps de chargement des navires.

«Si vous voulez les remplir, ces nouveaux bateaux-là, ça ne se fait pas en 20 minutes», a fait savoir Marc Gilbert, président de la Société du pont sur le Saguenay.

«Ça prend entre 23 et 25 minutes, a-t-il précisé. C’est toujours comme ça. Donc, il y a une traversée sur cinq qu’on perd. Et quand un bateau brise, on perd 50% de la capacité au lieu de 33% avant. Dans les périodes d’été, l’achalandage, c’est extrêmement fatigant!»

La Société des traversiers soutient que la période de pointe se situe entre 11h et 18h pendant l’été. Elle rappelle aux usagers de s’abonner à ses alertes ou de consulter les caméras du MTQ pour connaître l’affluence aux abords des traverses.