/news/currentevents
Navigation

Opérations policières: des jeunes qui vont trop vite à Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

«Vous avez 30 jours pour payer ces constats-là, les payer ou les contester», a dit le policier Michel Tremblay à un jeune conducteur qui venait de se faire pincer à rouler trop vite. 

Les avertissements n'auront pas suffi pour cet automobiliste. «Étant donné que tu as déjà eu des avertissements de tes amis, et tu en as sûrement entendu parler que l'on allait faire des opérations, on est vraiment rendu à ce stade où nous sommes plus répressifs», lui a expliqué l'agent.

TVA Nouvelles a obtenu un accès privilégié à une opération policière pour contrer un fléau qui dure depuis des années: la vitesse et les comportements dangereux sur le boulevard Talbot, à Saguenay.

En quelques heures seulement, 25 véhicules sont interceptés et 12 constats d’infraction sont donnés.

Un autre conducteur a été épinglé pour un grand excès de vitesse.

«Le véhicule a été capté à une vitesse de 96 km/h dans une zone de 50; le monsieur se mérite un constat d'infraction de 480$, plus les frais. Ça monte donc à un total de 669$, plus 10 points d'inaptitude», a expliqué Michel Tremblay.

Le passager d’un autre véhicule s’est aussi fait prendre alors qu’il faisait du surf sur véhicule, il avait sorti le haut de son corps par une fenêtre.

Les policiers avaient aussi dans la mire les modifications illégales sur les véhicules.

«Avec la COVID, certains ont plus de temps et un peu plus de sous avec la Prestation canadienne d’urgence et investissent dans leurs voitures. Il y a plusieurs amateurs: ils aiment modifier leurs véhicules, mais quelques-uns sont illégaux. Nous avons eu plusieurs véhicules, ce soir, qui ont capté notre attention justement. La suspension trop basse, les collants dans les fenêtres, les vitres trop teintées, etc.», a mentionné le policier Francis Bouchard.

Les amendes sont salées... Malgré tout, des automobilistes sont difficiles à faire freiner. Certains vont même jusqu’à faire des économies en prévision des contraventions qu’ils auront à payer.

«Les comportements qui reviennent régulièrement sont surtout les dépassements en zigzag, les départs hâtifs sur les feux rouges, les courses, lorsque deux véhicules attendent à une lumière pour courser, on le sait, les feux sont synchronisés sur le boulevard Talbot, alors c'est facile de faire un bon bout sans prendre de feux rouges», a mentionné l’agent Bouchard.

Cette opération «Rapides et dangereux» était nécessaire. «La problématique était criante, car depuis les trois derniers mois, nous avons eu plus de 100 appels de dénonciation en lien avec des comportements dangereux», a dit Francis Bouchard.

Plusieurs automobilistes s’en sont tirés avec des avertissements. Pour les agents de la police de Saguenay, la sensibilisation est importante.

«Le but est vraiment de régler la problématique et non de rapporter un certain nombre de constats d'infraction, ou de pogner les gens en défaut», a mis de l’avant M. Bouchard.

«On n’est pas là pour provoquer, ce que l'on veut, c'est vraiment retrouver le calme et la [quiétude] sur Talbot», a mentionné Luc Tardif, porte-parole de la police de Saguenay.

C’est aussi ce que souhaitent les citoyens du secteur qui sont témoins de ces comportements soir après soir.