/news/coronavirus
Navigation

Un bar de Saint-Jérôme fermé 20 jours de plus

Le non-respect des règles sanitaires lui coûte cher

Mondo
Photo courtoisie, Régie des alcools, des courses et des jeux Les policiers de Saint-Jérôme ont constaté des manquements aux règles de la santé publique au Mondo Bistro Lounge, tels que le non-respect de la distanciation sociale.

Coup d'oeil sur cet article

Un bar de Saint-Jérôme sera fermé pour encore 20 jours en guise de sanction pour plusieurs manquements aux règles sanitaires mises en place pour contrer la pandémie de COVID-19.

« Selon moi, depuis le début, on applique [les règles de santé publique], on va juste les appliquer plus sévèrement », a mentionné vendredi Antoine Villeneuve, propriétaire du Mondo Bistro Lounge, lors de la convocation de son bar devant la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ).

Son établissement, situé au 283, rue Saint-Georges, à Saint-Jérôme, a été fermé d’urgence par les autorités le 14 juillet dernier.

Les policiers de Saint-Jérôme y avaient fait des constats alarmants quant au non-respect des règles gouvernementales lors de plusieurs soirées, après l’annonce de la réouverture des bars.

Ni masque ni distanciation

Absence ou usage problématique de masques, aucun lavage de mains, distanciation physique inexistante, clients observés en train de danser : la liste des reproches était longue.

« Les clients entraient et sortaient de l’établissement en groupe sans mesures apparentes. Personne n’était assis aux tables, les clients étaient debout et certains s’étaient rassemblés et dansaient », peut-on lire dans l’avis de convocation, au sujet de la nuit du 27 juin dernier.

Des agents ont témoigné la semaine dernière devant la RACJ afin de raconter ce qu’ils avaient constaté.

Entente

Une entente est finalement intervenue entre les parties vendredi pour déterminer la sanction à l’encontre du Mondo Bistro Lounge.

En tenant compte de la fermeture depuis le 14 juillet, il a été convenu que le permis de bar de l’établissement serait suspendu pour une période supplémentaire de 20 jours, soit jusqu’au 13 août à minuit.

Il s’agit d’une lourde conséquence pour le non-respect des règles de santé publique, puisque le bar aura donc été fermé pour un total d’un mois.

Le propriétaire du Mondo a été bien averti par les régisseurs qu’il pourrait faire face à des conséquences plus graves, en cas de récidive.