/sports/tennis
Navigation

L’équipe d’Eugenie Bouchard en échappe une

Eugenie Bouchard
Photo d'archives, AFP Eugenie Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

La Québécoise Eugenie Bouchard et le Smash de Chicago, qui est déjà qualifié pour les rencontres éliminatoires du tournoi World TeamTennis, ont subi la défaite face aux Breakers d’Orange County par la marque de 23 à 16, lundi, en Virginie-Occidentale.

La Montréalaise et sa coéquipière habituelle, Bethanie Mattek-Sands, ont poursuivi sur leur lancée en défaisant un duo d’élite formé de l’Américaine Jennifer Brady et de l’Ontarienne Gabriela Dabrowski. La native d’Ottawa détient actuellement le septième rang en double au classement de la WTA.

La paire de Bouchard a finalement battu ses adversaires 5 à 3, profitant de la seule balle de bris qui leur a été offerte.

La joueuse de 26 ans a aussi été utilisée en simple en remplacement de Sloane Stephens. Cette dernière avait bien mal commencé son match en tirant de l’arrière 3 à 1 face à Jennifer Brady. L’entraîneur du Smash a ainsi choisi d’insérer Bouchard pour changer le rythme. La Québécoise n’a guère fait mieux, s’inclinant finalement 5 à 1.

Brady a eu droit à une longue journée de travail, elle qui a aussi joué en double mixte avec son compatriote Steve Johnson. Les Américains des Breakers ont défait Rajeev Ram et Stephens 5 à 3.

Le Smash aurait pu se sauver avec la victoire lors de la dernière rencontre de la journée. En double masculin, Ram et Evan King ont d’abord vaincu Johnson et Austin Krajicek 5 à 4, mais ont ensuite dû s’avouer vaincu en prolongation.

Très en retard sur les Breakers, le duo masculin du Smash devait remporter sept jeux consécutifs pour l’emporter au cumulatif, mais Johnson et Krajicek sont allés chercher le point nécessaire en prolongation dès le second jeu.

Chicago (9-3) affrontera les Freedoms de Philadelphie (9-2), qui luttent aussi pour la tête du classement, mercredi avant-midi. Les éliminatoires débuteront samedi.