/news/currentevents
Navigation

L’humoriste Julien Lacroix tombe à son tour

Face à des allégations de nature sexuelle, il met sa carrière sur pause

Gala des Olivier
Photo d’archives Pierre-Paul Poulin L’humoriste Julien Lacroix s’est complètement effacé des réseaux sociaux, lundi soir après avoir été visé par des allégations de nature sexuelle.

Coup d'oeil sur cet article

L’humoriste Julien Lacroix met sa carrière sur pause après avoir été frappé de plein fouet, comme plusieurs autres artistes, par la vague d’allégations d’inconduite et d’agression sexuelles qui déferle depuis le début du mois. 

• À lire aussi: Julien Lacroix réagit aux allégations d'inconduite et d'agressions sexuelles

• À lire aussi: Allégations d’inconduite sexuelle: des diffuseurs retirent Julien Lacroix de leur plateforme

La carrière de l’humoriste de 27 ans a subi une dégringolade similaire à celle d’autres artistes dont les allégations d’agressions et d’inconduite ont été publiées sur les réseaux sociaux. 

  • À ce sujet, écoutez la chronique culturelle de Anaïs Guertin-Lacroix sur QUB radio:   

Une enquête du quotidien Le Devoir a levé le voile lundi sur des allégations de gestes déplacés comme des relations non consenties et des baisers non consensuels de l’humoriste envers neuf femmes. Parmi celles-ci figure, son ex-copine Geneviève Morin, ainsi que l’humoriste Rosalie Vaillancourt.  

Lundi matin, l’agence artistique Groupe Phaneuf, qui le représentait depuis 2017, a rompu ses liens avec l’humoriste. 

Plusieurs diffuseurs ont rapidement effacé de leur plateforme de nombreuses émissions et webséries où il apparaissait.

La première saison de la websérie éducative On parle de sexe, où Julien Lacroix abordait différentes thématiques liées à la sexualité avec Rosalie Vaillancourt, a été supprimés du site internet de Télé-Québec et de YouTube, entre autres en raison « du jeune public auquel s’adressent ces capsules », a souligné la relationniste Danielle Brassard.  

Pas de purge complète

Radio-Canada a aussi fait un ménage dans le contenu d’ICI Tou.tv, supprimant des épisodes de 1res fois, En audition avec Simon et Le sens du punch. Mais pas question pour les diffuseurs de faire une purge complète comme ce fut le cas pour Maripier Morin. 

Le retrait de la série La faille du Club illico avait soulevé la grogne la semaine dernière à l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec et à la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), qui ont conjointement dénoncé qu’une équipe entière soit pénalisée.  

L’appel a été entendu. Radio-Canada a donc laissé sur sa plateforme les webséries Projet 2000 et Les Prodiges, « pour ne pas pénaliser l’ensemble des artistes et artisans qui en font partie », a justifié le directeur des communications de Radio-Canada, Marc Pichette.  

Même son de cloche du côté de Bell Média, qui suspend sur ses différentes plateformes (Crave et VRAK, entre autres) seulement « la diffusion des interviews et des performances individuelles de Julien Lacroix », nous a-t-on laissé savoir par courriel.

Disparu des réseaux sociaux

En fin de journée, lundi, Julien Lacroix a supprimé son compte Facebook, le contenu de son compte Instagram, et sa chaîne YouTube.

Desjardins, qui collaborait avec l’humoriste pour une campagne marketing, a enlevé de son site web toutes les vidéos où il apparaissait.

Au moment de mettre sous presse, la tournée du premier spectacle solo de Julien Lacroix, qui s’intitule Jusqu’ici tout va bien, était toujours à l’affiche dans plusieurs salles de spectacles du Québec.  

– Avec la collaboration de Marc-André Lemieux

Désolé, il ne reconnaît pas les gestes allégués

Julien Lacroix a réagi, lundi, sur sa page Facebook aux allégations à son endroit, lundi, avant de supprimer son compte. Sans reconnaître les gestes qui lui sont reprochés, l’humoriste a annoncé faire une pause dans sa carrière et s’est dit « désolé » s’il avait déjà blessé quelqu’un. 

S’il a affirmé ne pas être « un ange, mais pas un démon non plus », Julien Lacroix n’a pas reconnu les gestes d’inconduites sexuelles reprochés dans Le Devoir, disant ne pas être un « prédateur sexuel ».

« Je commence à être habitué aux ragots et aux potins dans ma courte carrière. Par contre, détruire le travail d’une vie ? Dans un seul article ? Où je n’ai même pas pu donner ma version des faits ? » a-t-il écrit lundi matin. 

Puis, Julien Lacroix a soutenu qu’il n’avait « pas le choix de prendre un moment de recul par rapport à tous les projets auxquels je suis [il est] associé, ainsi que de mon [son] équipe de gérance et de production, puis de réfléchir aux recours qui s’offrent à moi [lui] dans ce contexte ».

Un père réagit

La publication, qui a maintenant disparu de Facebook, a généré plus de 5700 commentaires, en majorité défavorables à la démarche de l’artiste. 

Parmi ceux-ci, Jean Morin, le père de l’ex-conjointe de Julien Lacroix, Geneviève Morin, une victime alléguée, lui a écrit un mot. 

« Étant moi-même le père d’une de tes victimes et te connaissant assez bien pour t’avoir accueilli chez nous dans notre famille au fil des années passées avec ma fille, je souhaite que tu puisses aller chercher de l’aide et que tu renonces à l’alcool avec lequel tu as visiblement un problème, a-t-il écrit. Et pour tous tes fans qui te croient accusé injustement dans la foulée de “me too”, et bien c’est qu’ils n’ont pas de fille, ou n’en ont pas une comme la mienne, qui t’aimait de façon inconditionnelle. »

Des consœurs s’expriment

Une pluie de commentaires a déferlé sur les réseaux sociaux. 

« Le milieu est tellement “fucked” que la réponse de Julien va sûrement gagner le numéro de l’année aux Olivier », a écrit Virginie Fortin sur Instagram. 

« Bientôt, les journalistes nous demanderont : est-ce que c’est difficile être un gars en humour ? Karma », a pour sa part commenté Mariana Mazza, elle aussi sur Instagram. 

« Dire vagin devrait pas faire plus de vagues que d’en abuser un », a-t-elle ajouté.

À écouter aussi:

D’autres artistes visés par des allégations de nature sexuelle   

  • Bernard Adamus   
  • Maripier Morin   
  • Alex Nevsky   
  • David Desrosiers (Simple Plan)   
  • Yann Perreau   
  • Gabriel D’Almeida Freitas   
  • Obia Le Chef   
  • Maybe Watson (Alaclair Ensemble)   
  • Kevin Parent