/investigations
Navigation

Des membres demandent la tête du président du CA

Coup d'oeil sur cet article

Plus d’une centaine de membres du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) demandent la tenue d’une assemblée extraordinaire pour démettre la moitié des membres du conseil d’administration, dans la foulée de la saga qui a coûté son poste à l’ex-directrice générale Nathalie Bondil.

• À lire aussi: Guerres de pouvoir sur le terrain de jeu du gratin montréalais

Le Journal a appris qu’ils ont expédié mardi soir une lettre au conseil d’administration du Musée, dans laquelle ils réclament notamment la tête du président du CA, Michel de la Chenelière, et de dix de ses collègues.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

105 signataires

 La lettre, signée par très exactement 105 membres, invoque un article du règlement du MBAM qui stipule qu’une assemblée spéciale doit être convoquée si 100 membres présentent une demande écrite en ce sens.

 Les demandeurs souhaitent la révocation des mandats de Michel de la Chenelière, Roger Fournelle, Jean Houle, Serge Joyal, René Malo, Jonathan Deitcher, Sylvie Demers, Marcel Elefant, Jessica Pathy, Jacques Parisien et Rémi Quirion.

 Cette requête doit être soumise au vote des membres présents lors de l’assemblée extraordinaire et devra éventuellement obtenir la majorité des voix pour être entérinée.

 La demande d’assemblée extraordinaire survient deux semaines après que Michel de la Chenelière a annoncé le congédiement de Nathalie Bondil. Le président du CA a invoqué le climat de travail « toxique » au Musée et le refus de la directrice de vouloir corriger la situation.

Conflit autour d’une nomination

Mais selon ce qu’ont rapporté plusieurs médias, dont Le Journal, le congédiement est plutôt dû à un conflit entre Michel de la Chenelière et Nathalie Bondil, parce que cette dernière aurait refusé d’appuyer la nomination de Marie-Dailey Desmarais comme directrice de la conservation.

Le 13 juillet, notre Bureau d’enquête révélait d’ailleurs que Nathalie Bondil s’était fait indiquer en juin que son contrat serait renouvelé.

Marie-Dailey Desmarais est l’épouse de Paul Desmarais III, héritier de la puissante famille d’affaires qui a bâti la firme Power Corp.

Selon les signataires de la lettre expédiée mardi soir, seul le directeur général du musée (donc Nathalie Bondil) peut ratifier la nomination et le congédiement des cadres supérieurs du Musée.

 « Il nous apparaît clair que le Conseil d’administration a outrepassé ses prérogatives en ne respectant pas le règlement sur l’administration générale du Musée », écrivent-ils.

 Selon les règlements du Musée, l’assemblée extraordinaire doit avoir lieu au moins 30 jours après que tous les membres en ont été avisés. Le MBAM compte plus de 108 000 membres.

 L’assemblée générale annuelle du MBAM devait normalement avoir lieu en septembre.