/sports/hockey
Navigation

Du respect pour le CH

Duel Julien vs Sullivan
Photo d'archives, Martin Chevalier Mike Sullivan, Entraîneur des Penguins

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Les Penguins partent largement favoris dans cette série trois de cinq du tour de qualification face au Canadien. À la veille du premier match, Mike Sullivan s’est toutefois assuré de se tenir loin des déclarations incendiaires.

« Il n’y a personne qui prend le CH à la légère, a affirmé l’entraîneur en chef des Penguins. Nous avons beaucoup de respect pour Montréal. Nous aurons besoin d’être à notre sommet. J’ai comme mentalité d’y aller un match à la fois. Nous pensons juste au premier match. »

En bon capitaine, Sidney Crosby a aussi cherché à modérer l’avantage de son équipe en matière d’expérience. 

« L’expérience, c’est bien, mais ça ne te garantit rien, a répliqué le phénomène de Cole Harbour en Nouvelle-Écosse. Nous avons traversé des situations. Nous avons aussi de jeunes joueurs qui découvriront les séries. Nous devrons nous améliorer tous les jours. L’expérience m’a enseigné ça. »

« Nous avons hâte, nous aimons jouer au hockey, a ajouté l’ailier Patric Hornqvist. Il y aura la conquête de la Coupe Stanley comme enjeu. C’est très excitant. Et pour les partisans, il s’agira d’un festival de hockey avec plusieurs rencontres. »

En sécurité

À l’image de plusieurs joueurs et entraîneurs au cours des derniers jours, Crosby a ajouté sa voix pour saluer le travail des dirigeants de la LNH dans l’organisation de cette relance du hockey après une pause de plus de quatre mois et au cœur d’une pandémie de la COVID-19. 

« Je suis heureux du résultat, a mentionné Crosby. Il y a plusieurs choses à considérer pour s’assurer de notre sécurité. Nous avons suivi les bonnes étapes. Je me sens en sécurité dans la bulle. C’est notre nouvelle normalité avec les tests et la distanciation sociale. Avec le retour du hockey et des matchs importants, nous revenons à la normale un peu. J’ai vraiment hâte. »

Murray ou Jarry ?

Sullivan a caché son jeu dans son choix pour son gardien partant. Questionné à savoir s’il ferait confiance à Matt Murray ou à Tristan Jarry, il a simplement répondu qu’il déciderait du sort de son gardien le jour même du match.