/news/currentevents
Navigation

Pas de commémoration pour Cédrika à cause de la pandémie

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Pour la première fois en 13 ans, il n’y a eu aucun rassemblement commémoratif pour souligner l’enlèvement de Cédrika Provencher à Trois-Rivières, à cause de la distanciation sociale imposée par la pandémie. 

Il n’y a pas de chaîne humaine ni d’activités de sensibilisation cette année. La pandémie a presque eu raison de la commémoration de ce bien triste anniversaire, maintenant renommé la Journée mondiale de prévention des enlèvements d’enfants.

«Rien ne peut se faire à cause de la distanciation sociale. Ça devient presque impossible», souligne Henri Provencher, qui gère normalement cette activité à titre de président de la fondation qui porte le nom de sa petite-fille.

Les temps sont difficiles pour cet organisme, qui n’a jamais roulé sur l’or, mais qui a dû mettre à pied un chargé de projet récemment.

Cette fondation développe notamment une application mobile d’alertes de disparitions ciblées par secteur géographique.

Tenir le coup

N’empêche, le grand-père de Cédrika continue de tenir le coup

«Quand je regarde ce qui s’est passé avec les deux jeunes filles Carpentier, pour moi, c’est de la motivation à 200%», souligne-t-il.

Même s’il n’y a pas d’activité particulière cette année, certains symboles sont bien présents et rappellent que le drame n’a pas été oublié.

Des peluches sont toujours installées à travers la clôture située près de l’endroit où son crâne a été retrouvé, et on peut toujours voir son visage près du parc Chapais, où elle a été portée disparue.

Le Réseau Enfants-Retour subit également des contrecoups importants de la pandémie. L’organisme a perdu plus de 400 000$ dans les derniers mois, principalement à cause de l’annulation d’activités de financement.

La directrice générale, Pina Arcamone, estime que l’organisme peut encore survivre 18 mois.

Les temps sont difficiles, surtout en ce triste anniversaire de l’enlèvement d’une fillette de neuf ans dont le meurtre n’a pas encore été résolu.