/lifestyle/health
Navigation

Bien manger en camping

Beautiful family camping in forest, eating together.
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

La saison du camping bat son plein, plusieurs affichent même complet pour l’été. Mes conseils pour bien manger en camping !

En camping, une des préoccupations principales est d’assurer une bonne conservation des denrées alimentaires. 

La glacière est un outil pratique pour la conservation au froid des aliments. Pour une utilisation adéquate de la glacière, on recommande de placer les denrées périssables comme la viande, la volaille, le poisson et les produits laitiers au fond près de la glace et de placer les aliments dont on se servira plus souvent ou qui sont fragiles, comme les fruits et les légumes, sur le dessus. Il est aussi important de maintenir la glacière fermée, dans un endroit à l’ombre et d’éviter de l’ouvrir trop souvent. L’utilisation d’une deuxième glacière pour les boissons est aussi conseillée. On peut aussi congeler certains aliments comme la viande pour une conservation plus longue. Enfin, il est préférable d’utiliser de gros blocs de glace, car ils fondent moins vite que les glaçons de petite taille. 

Le temps de conservation des aliments périssables (viandes, poissons, volailles, produits laitiers) dans une glacière dépend du temps pendant lequel elle permet de maintenir la température égale ou inférieure à 4 °C. Pour maintenir cette température, il est important de toujours remplacer la glace fondue. Les aliments périssables ne doivent pas rester plus de deux heures à la température ambiante. 

Que ce soit pour un camping d’un week-end ou d’une semaine, il est important de toujours apporter des aliments qui n’ont pas besoin d’être réfrigérés.

Les indispensables

Toujours dans un souci de conservation des aliments, certains indispensables peuvent s’avérer de précieux alliés pour un séjour en camping réussi. L’utilisation d’aliments qui se conservent à la température ambiante permet d’économiser l’espace limité de la glacière. Voici quelques idées d’aliments à apporter lors de votre prochain séjour en camping : 

  • Les noix et les beurres de noix, comme les amandes et le beurre d’arachides.
  • Les fruits séchés, comme les raisins secs, les canneberges et les dattes.
  • Les céréales instantanées ou précuites comme le gruau, le riz et la semoule de blé.
  • Les boîtes de conserve de légumineuses, de lentilles, de poisson, de tomates, etc.
  • Les boissons en format individuel de type Tétra Pak, comme les boissons de soya, le lait UHT, les jus de fruits 100 % purs, etc. 
  • Le pain, le pain pita, les bagels, les tortillas, etc. 
  • Les légumes et les fruits frais, comme les tomates, les concombres, les carottes, les pommes, les oranges, etc.  

Planifier pour en profiter

N’hésitez pas à planifier un menu avant de partir. 

Vous pouvez même cuisiner certains repas à l’avance et les congeler. Il peut être utile de préparer certains aliments, comme des légumes précoupés pour une entrée ou en collation, une sauce tomate pour des pâtes ou encore des œufs cuits durs pour des sandwichs. 

C’est une bonne idée pour passer moins de temps en cuisine et pouvoir profiter davantage de la nature. 

7 trocs intéressants

1. Dans les hot-dogs, remplacer une saucisse à la viande par une saucisse végé permet souvent de réduire la quantité de sodium et de gras consommée. Par exemple, une saucisse de porc* de 75 g apporte 17 g de gras et 612 mg de sodium. Une saucisse végé de même poids contient 40 % moins de gras et 43 % moins de sodium.  

2. En collation, remplacer les chips BBQ par des pois chiches de même saveur permet de réduire la quantité de calories et de gras. Par exemple, une portion de 50 g de chips du commerce fournit 265 calories et 17 g de gras. La même quantité de pois chiches apporte 196 calories et 55 % moins de gras. En prime, on gagne une bonne quantité de protéines (10 g) !

3. Remplacer la bière régulière par une bière légère permet de diminuer la consommation de glucides et d’alcool. Par exemple, une bouteille de bière régulière de 341 ml fournit 147 calories, 12 g de glucides et 5 % d’alcool. La même quantité de bière légère apporte 30 % moins de calories, 50 % moins de glucides et 1 % moins d’alcool.  

4. Pour s’hydrater, troquer les boissons sucrées et les sodas par des eaux aromatisées sans sucre ni édulcorant permet de réduire la quantité de sucre ingéré dans une journée. Il est intéressant d’aromatiser son eau soi-même en y ajoutant des fruits (fraises, citrons, etc.) et des herbes fraîches (menthe, basilic, etc.). 

5. Le soir autour du feu, remplacer les guimauves par des brochettes de fruits ou alterner fruits et guimauves pour ajouter des vitamines et des fibres à votre gourmandise. 

6. Au déjeuner, remplacer les céréales sucrées par des flocons d’avoine avec des fruits et des noix permet de limiter la quantité de sucre. Par exemple, une portion de 30 g de céréales sucrées fournit 11 g de sucre et 1 g de fibres. La même quantité de flocons d’avoine apporte 96 % moins de sucre et 3 fois plus de fibres.

7. Enfin pour aromatiser les viandes, poissons ou volailles avant de les faire cuire sur le feu, remplacer les marinades régulières par une marinade réduite en sodium est gagnant. Par exemple, 15 ml de sauce teriyaki régulière fournissent 700 mg de sodium. La même quantité de sauce teriyaki réduite en sodium apporte 54 % moins de sodium.

*Les valeurs nutritives peuvent varier selon les marques


Merci à Marie-Noël Marsan, stagiaire en nutrition, de sa précieuse collaboration.


Pour recettes et conseils : www.isabellehuot.com