/lifestyle/family
Navigation

Créer de belles collections

Coup d'oeil sur cet article

On fait une incursion dans trois univers complètement différents, cette semaine, et dans lesquels il faudra bâtir des collections.

On va passer d’une planète fantastique à un monde post-apocalyptique en faisant un détour par les créatures de foire.

Le lien entre ces trois mondes disparates ? Les collections, puisque c’est en accumulant de belles collections que vous ferez des points qui vous permettront de l’emporter.

Vous aurez droit à trois expériences très différentes dans des univers très typés, mais aussi faciles d’approche.

Solenia

Photo courtoisie
  • 1 à 4 joueurs
  • 10 ans +
  • 30-45 minutes

La planète de Solenia ne tourne plus, de sorte qu’une moitié est plongée dans une obscurité permanente et l’autre est toujours exposée au soleil. Vous devrez collectionner des ressources pour ensuite les livrer.

Chaque joueur possède son plateau aéronef où il pourra stocker les ressources et les contrats de livraison qu’il sera en mesure de remplir. Il aura aussi un paquet de 16 cartes à jouer à mesure que la partie progresse en ayant toujours trois cartes en main.

On va donc jouer une carte pour amasser ou livrer des ressources, sachant que celles-ci seront plus ou moins rares ou abondantes selon que l’on soit du côté jour ou nuit de la planète.

Les cartes sont trouées en leur centre afin de savoir quelle ressource vous collectez puisqu’elle se retrouvera dans le centre de la carte. Les cartes ont des valeurs de 0 à 2 qui vont représenter la quantité de ressources amassées.

Avant d’aller plus loin, il faut comprendre qu’il y a un plateau de jeu qui est composé de cinq bandelettes amovibles. Au centre du plateau, on place un aéronef et lorsqu’un joueur joue une carte 0, l’aéronef avance. On prend donc la dernière bandelette et on la retourne sur son autre face pour représenter le voyage autour de la planète.

Vous pouvez réaliser une livraison en posant une carte sur une cité flottante. Pour réaliser une livraison, il faut avoir en stock les ressources nécessaires pour remplir un des contrats disponibles. Le jeu est simple, intuitif et visuellement séduisant.

Carnival of Monsters

Photo courtoisie
  • 2 à 5 joueurs
  • 12 ans +
  • 45 minutes

Ce jeu est intéressant parce qu’en plus d’être un jeu de collection, c’est aussi un jeu de draft où les joueurs se passent des paquets de cartes après en avoir choisi une.

Votre objectif est d’amasser la plus grande collection de créatures de foire possible afin de faire beaucoup de points.

Lors d’un tour de jeu, tous les joueurs choisissent une carte et peuvent la jouer ou la mettre en stock. Pour la jouer, il faut avoir une base du type de monstre et celles-ci ont des valeurs. Par exemple, pour jouer une créature de valeur trois, il faudra avoir une ou des bases de ce type totalisant au moins trois.

Il est aussi possible d’engager un expert qui viendra vous aider jusqu’à la fin de la partie.

À cela s’ajoute, pour chacune des quatre rondes, un objectif à atteindre. Le joueur réalisant l’objectif avec le plus d’aplomb pourra prendre la carte objectif et l’ajouter à ses points en fin de partie.

C’est simple, mais pas tant que ça. Pourquoi ? Parce que certains monstres sont dangereux et faute d’avoir amassé des cages pour les contrôler, vous devrez payer pour le faire. Et si vous n’avez plus d’argent, il vous faudra prendre un prêt qui viendra vous coûter des points en fin de partie.

Le jeu est très fluide et même si la mécanique peut paraître complexe, elle est très rapidement maîtrisée. Les illustrations sont aussi très réussies. Une autre belle pépite de Richard Garfield, celui qui nous a donné Magic The Gathering

It’s a Wonderful World

Photo courtoisie
  • 1 à 5 joueurs
  • 14 ans +
  • 30-60 minutes

Dans un univers post-apocalyptique, vous allez devoir reconstruire votre monde afin de lui donner meilleure mine.

Tout comme Carnival of Monsters, ce jeu mélange la collection au draft de sorte qu’une carte que vous souhaitiez obtenir ne sera peut-être plus disponible quand un paquet reviendra dans vos mains.

Dans ce jeu, une ronde se découpe en trois étapes. Lors de la première, tout le monde choisit des cartes jusqu’à ce que les paquets soient vides. Ensuite, chacun son tour, les joueurs vont décider ce qu’ils font avec les cartes.

Il y a cinq types de cartes qui produisent, vous l’aurez deviné, cinq types de ressources différentes. Les joueurs pourront donc choisir de poser les cartes retenues ou encore de les recycler pour obtenir une ressource qui ne correspond pas nécessairement à un type de carte, la ressource est clairement encerclée sur la carte.

On va ensuite aller à la phase de production en passant d’une ressource à l’autre et toujours dans le même ordre. Comme toutes les cartes que l’on possède et qui sont construites produisent des ressources, il faut donc bien planifier sa production.

Il faut essentiellement bâtir un moteur de production et tenir compte du fait que certaines ressources se combinent mieux avec certaines autres.

Les cartes ont des valeurs de points et certaines ont aussi des multiplicateurs, de sorte que si vous parvenez à optimiser votre production, ça pourrait être drôlement payant en fin de partie.

C’est beaucoup plus simple que ça en a l’air, ça s’explique réellement en cinq minutes et les parties sont très rapides avec peu de temps morts.