/sports/hockey
Navigation

Il en faut plus pour effrayer Tortorella

Il en faut plus pour effrayer Tortorella
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Maple Leafs de Toronto ont une équipe remplie de super vedettes offensives. 

Pendant le camp d’entraînement, l’entraîneur-chef Sheldon Keefe a même réuni John Tavares, Mitch Marner et Auston Matthews. S’il n’utilisera pas ce trio de façon régulière, le pilote a affirmé qu’il n’hésitera pas à le réunir au besoin.

Cette possibilité pourrait faire peur à n’importe quel entraîneur qui a la mission de vaincre les Leafs, mais pas John Tortorella.

L’entraîneur-chef des Blue Jacket de Colombus pense que son équipe n’a pas à avoir peur d’une machine offensive, car elle en a déjà vaincu une.

En effet, la formation de l’Ohio a balayé le Lightning de Tampa Bay lors des séries éliminatoires de la saison 2019-2020 et le club floridien ressemble énormément aux Leafs dans sa façon de jouer.

«C’est un état d’esprit. C’est une volonté de faire, a clamé Tortorella lors de sa conférence de presse de samedi. Regardez Toronto, ils ont des joueurs offensifs sur toutes leurs lignes. Ils ressemblent beaucoup à notre adversaire de premier tour de l’an dernier. Nous devons décider d’avoir le bon état d’esprit, faire le sale boulot et nous devons vouloir avoir la rondelle tout le temps.»

C’est ce message que l’entraîneur d’expérience répète constamment à ses patineurs.

«Nous en parlons tous les jours, a-t-il dit. Si nous devenons paresseux et trichons un peu, que nous ne voulons pas assez la rondelle et que nous espérons magiquement être en zone offensive et marquer de magnifiques buts, nous allons avoir des problèmes.»

«L’équipe contre qui nous jouons est trop bonne offensivement et elle capitalisera sur ce genre de choses, a ajouté Tortorella. Ce n’est pas une question de talent physique, c’est dans la tête que ça se passe. C’est ce qui nous a permis de vaincre Tampa l’an passé. Espérons que nous pourrons faire ça de nouveau.»

Reste maintenant à voir si le message du pilote des Jackets sera reçu et appliqué pour une deuxième année consécutive. Le premier match de ce duel aura lieu dimanche au Scotiabank Arena.