/sports/others
Navigation

Racing Point en 2021: pas de clause échappatoire pour Perez

Sergio Perez
Photo courtoisie, Racing Point F1

Coup d'oeil sur cet article

L’identité des deux pilotes qui seront dans les monoplaces de Racing Point en 2021 fait couler énormément d’encre depuis quelques semaines, et ce, même si Lance Stroll et Sergio Pérez ont des contrats à long terme.

• À lire aussi: Lance Stroll doit se contenter de la 6e place en qualifications

Si le volant du Québécois lui est assuré, puisque son père possède l’écurie, l’avenir du Mexicain est tout sauf assuré dans l’organisation qui portera le nom d’Austin Martin l’an prochain.

Il a d’ailleurs été confirmé que Racing Point a eu des discussions avec Sebastian Vettel, qui quittera Ferrari après la présente campagne.

La machine à rumeurs s’est donc emballée et plusieurs ont affirmé qu’il y avait une close échappatoire dans le contrat de Perez qui permettait à Racing Point de se séparer du pilote. La rumeur voulait que celle-ci concerne la date du 31 juillet, ce qu’a réfuté Otmar Szafnauer.

«Habituellement, nous n’aimons pas divulguer les détails de nos contrats, a dit le directeur de Racing Point au Motorsport.com, vendredi. Mais je vais saisir cette occasion pour vous dire que l’option dont vous parlez et qui expirait aujourd’hui n’est pas vraie. Ce n’est pas le cas.»

Vettel reste vague

De son côté, Vettel n’a toujours pas statué sur son avenir, qu’il soit en Formule 1 ou ailleurs.

«Il est probablement réaliste d’être patient et d’attendre un peu, a dit l’Allemand jeudi, lors de son arrivée dans les installations du Grand Prix de Grande-Bretagne. Ce pourrait être quelques semaines. Ce pourrait être plus long que ça. Le temps nous le dira. Rien n’a changé par rapport à ce que j’ai dit lors des trois semaines précédant les Grands Prix. Je ne suis pas dans la précipitation. Je veux être certain de prendre la bonne décision.»

En attendant qu’il fasse son choix, Vettel tentera d’obtenir un premier podium en 2020. La tâche sera toutefois ardue à Silverstone, car il s’élancera en 10e position sur la grille de départ.