/news/politics
Navigation

Remplacement des CF-18: Ottawa fait un pas de plus

CF-18
Photo d'archives, Roger Gagnon Deux CF-18.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le soumissionnaire retenu pour livrer au gouvernement fédéral ses 88 nouveaux avions de combat sera connu en 2022 et la livraison du premier chasseur devrait avoir lieu dès 2025.

• À lire aussi: Ottawa dépensera 800 millions $ pour prolonger une partie des CF-18

C’est ce qu’a réitéré le gouvernement Trudeau en faisant une mise à jour sur le dossier du remplacement de la flotte vieillissante d’avions-chasseurs de l’Aviation royale canadienne. La valeur de ce contrat est estimée entre 15 et 19 milliards de dollars.

Trois entreprises ont déposé des offres avant la date limite du 31 juillet: Lockheed Martin, avec son F-35 Lightning II, l'entreprise suédoise SAAB, avec sa série Gripen E, et l'avionneur américain Boeing, avec son F/A-18E/F Super Hornet — la version améliorée des actuelles CF-18.

L’an dernier, l’entreprise Airbus s’est retirée du processus.

Ottawa a promis vendredi que les propositions seront évaluées selon des critères comme la capacité (60%), le coût (20%) et les retombées économiques (20%).

«Notre gouvernement s'est engagé à acheter une flotte complète de 88 chasseurs qui nous permettra de remplir simultanément nos obligations envers le NORAD et l'OTAN», a fait savoir le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

Le fédéral doit remplacer ses chasseurs bombardiers CF-18 vétustes par de nouveaux avions de combat multirôles, mais ce programme de remplacement a fait face à de nombreux délais.

Le Canada devait initialement se procurer des F-35, un avion de combat développé par la compagnie Lockheed Martin, mais ce projet développé par les conservateurs de Stephen Harper a été écarté par les libéraux de Justin Trudeau.

Les délais ont forcé le gouvernement Trudeau à acheter des F-18 usagés australiens pour pouvoir maintenir en état de vol les CF-18 de l'Aviation canadienne.