/news/currentevents
Navigation

Été meurtrier avec 48 morts sur le réseau routier québécois

La COVID-19 a pu jouer un rôle puisque les gens ont en majorité pris leurs vacances dans la province

Coup d'oeil sur cet article

Les routes de la province ont été particulièrement meurtrières cet été alors qu’on déplore près de 50 décès sur l’ensemble du réseau routier québécois, selon les données compilées par Le Journal.

Ce sont 65 accidents graves, causant au moins 48 morts et laissant 34 personnes grièvement blessées, qui sont survenus sur le bitume de la province entre le 21 juin et le 2 août 2020, d’après un recensement effectué par Le Journal.

Des chiffres qui semblent plutôt alarmants, comparés à l’été dernier, alors que la Sûreté du Québec (SQ) indiquait avoir observé 53 accidents mortels, mais entre le 21 juin et le 29 août 2019, soit près de trois semaines de plus que dans notre décompte.

Précisons toutefois que le bilan de la SQ ne prend pas en compte les accidents de la route survenus en dehors de son territoire.

«C’est malheureusement durant l’été qu’on remarque le plus grand nombre d’accidents mortels, même s’il y a plus de collisions durant l’hiver. C’est une tendance qu’on observe depuis bon nombre d’années», explique le porte-parole de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Mario Vaillancourt, dans une entrevue téléphonique accordée au Journal, lundi matin.

Il souligne que la distraction à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule demeure la plus grande cause d’accident, suivie de près par la vitesse excessive. 

Peut-être la COVID-19

Pour les deux semaines de la construction, alors que les Québécois sont restés en majorité dans la province, 27 accidents ont causé la mort d’au moins 16 personnes et en ont blessé gravement une dizaine. 

D’ailleurs, il est bien possible que la pandémie de COVID-19 ait aussi pu jouer un rôle dans cette hécatombe routière.

«On constate qu’il y a encore plus de déplacements et de circulation au Québec cet été que d’habitude. Ceux qui avaient l’habitude de prendre leurs vacances à l’extérieur ne peuvent plus le faire», précise M. Vaillancourt, qui n’est toutefois pas prêt à faire un «lien direct» avec la crise sanitaire, le bilan routier de la SAAQ n’étant pas encore sorti.

Au total, ce sont 20 motocyclistes, 12 automobilistes, six piétons, trois cyclistes et trois personnes se trouvant à bord d’un véhicule tout-terrain (VTT) qui ont trouvé la mort depuis le 21 juin. 

Un accident de tracteur en Montérégie, au début du mois de juillet, est aussi à l’origine du décès de quatre personnes, dont trois enfants.

Encore plus de Noyades

Les morts accidentelles sont encore plus nombreuses dans les plans d’eaux du Québec que sur les routes.

Ce sont 60 individus qui se sont noyés depuis le début de l’année jusqu’à présent, soit deux de plus que le total de décès pour toute l’année 2019, selon la Société de sauvetage du Québec.

Du nombre, 32 sont survenues durant l’été, entre le 21 juin et le 3 août. Il s’agit d’une hausse de sept par rapport à l’an dernier.

Des impacts violents   

Depuis le début de l’été, plus d’une soixantaine de collisions et de sorties de route ont chamboulé la vie des personnes qui y ont été impliquées au Québec.

Voici cinq de ces accidents dont les images témoignent de l’ampleur des dégâts survenus lors de l’impact.

– Avec l’Agence QMI

Mort la veille de son 26e anniversaire

Photo d’archives Agence QMI, Marc Vallières

Philippe Verrault, un jeune homme de Stoneham bien connu dans la région, a été happé de plein fouet par un véhicule alors qu’il marchait sur le bas-côté de la 1re Avenue, dans la municipalité, le 15 juillet­­­ dernier.

Il venait tout juste de célébrer son 26e anniversaire avec des amis et des proches, quelques heures plus tôt.

La collision, qui aurait pu être causée par la vitesse et l’alcool, selon les autorités, ne lui a laissé aucune chance.

Une marche en sa mémoire s’est tenue à la station de ski de Stoneham et le maire de la Municipalité a entamé des démarches pour faire nommer à son nom le tronçon de la rue où il est décédé.


Un jeune de 11 ans décède

Photo d’archives Agence QMI, Pier-Yves C. Valade

Un garçon de 11 ans a perdu la vie quelques heures après que la voiture dans laquelle il se trouvait a été emboutie par un tracteur de semi-remorque­­­, à Roxton Falls, en Montérégie.

Selon les autorités, le conducteur de la voiture dans laquelle prenaient place deux enfants se serait avancé sans s’assurer que la voie était libre, sur la route 139, à l’intersection du Petit-11e rang, le 11 juillet dernier.

Le conducteur du poids lourd qui circulait en direction nord n’aurait pas eu le temps d’éviter l’impact. L’automobiliste et le deuxième enfant, celui-là âgé de 13 ans, ont également été blessés, mais moins sérieusement.


Une aînée entre la vie et la mort

Photo d’archives Agence QMI, Maxime Deland

Une femme de 67 ans s’est retrouvée entre la vie et la mort après avoir été percutée de plein fouet par un automobiliste qui a ensuite pris la fuite, à Montréal, le 25 juin dernier.

D’après les autorités, le véhicule du chauffard fautif roulait sur le boulevard Métropolitain et aurait grillé son feu rouge à l’intersection du boulevard Provencher lorsque la dame faisait face à un feu vert.

Sous la force de l’impact, le VUS de l’aînée s’est retrouvé sous l’autoroute 40, surélevée à cet endroit.

Le conducteur ainsi qu’un passager du véhicule responsable de la collision ont pris la fuite à pied.


Il fuit la police et meurt

Photo d’archives Agence QMI, Pascal Girard

Samuel Théroux, un jeune homme de 20 ans, est décédé après une sortie de route alors qu’il tentait de fuir la police à Mascouche, dans Lanaudière, le 13 juillet dernier.

Le chauffard, qui aurait commis un excès de vitesse sur l’autoroute 25 nord, a été pris en chasse par les autorités sur un kilomètre avant d’emprunter une sortie. 

C’est à ce moment-là qu’il a perdu la maîtrise de son véhicule pour finir dans un champ après une embardée. Inconscient, il a été transporté à l’hôpital où son décès a été constaté.


Cinq blessés à l’hôpital

Photo d’archives Agence QMI, Yves Charlebois

Cinq personnes, dont deux enfants, ont dû être transportées rapidement à l’hôpital à la suite d’une violente collision entre deux véhicules, le 11 juillet dernier, à Notre-Dame-de-Lourdes, dans le Centre-du-Québec.

L’accident s’est produit sur la route 265 lorsqu’un des véhicules a dévié de sa voie, pour une raison inconnue, avant de frapper de plein fouet celui qui venait en sens inverse.

Bien que la vie des cinq individus soit hors de danger, la Sûreté du Québec a précisé que l’homme et la femme assis dans l’un des véhicules avaient subi de sérieuses blessures au moment de l’impact.