/opinion/columnists
Navigation

Le degré zéro de la réflexion

Laurie-Anne Ménard
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Hier, sur ma page Facebook, j’ai republié le texte du Journal sur Laurie-Anne Ménard, cette jeune femme de 28 ans qui a cru mourir après avoir contracté la COVID-19. 

« Les tatas qui se croient à l’abri, pouvez-vous lire ce texte ?

Cette fille n’est pas vieille, elle n’est pas obèse (l’obésité est un facteur aggravant), elle ne vit pas dans un CHSLD, elle était en forme, elle est jeune.

Et pourtant... »

« SÉ LA MINAURITÉ »

J’ai été inondé de messages de bêtises !

(J’ai corrigé les fautes, car la majorité des gens qui ont commenté mon texte ne savent pas écrire...)

« Woah, Richard, arrête d’énerver le monde, calme-toi ! »

« C’est tellement exceptionnel qu’une jeune femme en santé soit gravement malade que vous en faites une nouvelle ! »

« Quand tu as des séquelles, tu passes à la TV. Mais les 99 % qui n’ont rien, ON N’EN PARLE PAS ! »

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

« Quelle désinformation gênante !!! Faites le même portrait quotidien hyperalarmiste des milliers de victimes du cancer, du diabète, de dépression, etc. qui sont des centaines de fois plus nombreuses que les victimes de la COVID, et alors quoi ? On se confine pour les prochains 25 ans ??? »

« Ma perruche a attrapé la Covid. Je vais appeler TVA. On va faire la une ! »

« C’est un cas isolé ! »

« Combien de décès dus à la grippe ? »

« Vous voulez nous maintenir dans la peur ! »

« Tu as un bonus chaque fois que tu fais peur au monde ? »

Etc., etc.

Bref, le degré zéro de la réflexion.

J’avais raison de les traiter de tatas...

DES GÉNIES

Tu as beau répéter, chiffres et graphiques à l’appui, que de plus en plus de jeunes en santé l’attrapent, que la COVID-19 est contagieuse alors que le cancer ne l’est pas (duh !), que ce virus est beaucoup plus virulent et beaucoup plus contagieux que la grippe, il n’y a rien à faire. 

Comme je l’ai écrit hier, ces gens-là ne comprennent ni du cul ni de la tête. 

Alors on fait quoi, avec ces bouchés ?

Les propriétaires d’un bar ont même décidé de fermer boutique tellement ils étaient écœurés de voir des covidiots insulter leur personnel !

Si j’étais un scientifique, je serais découragé. 

Des gens qui ne savent même pas faire la différence entre la rougeole et la picote (ou entre des hémorroïdes et des amygdales) se comportent comme s’ils étaient des experts en épidémiologie !

Comme s’ils avaient étudié 20 ans là-dedans !

MESSES SATANIQUES

Vous avez vu Alexis Cossette-Trudel ?

Ce covidiot en chef, qui est suivi par des centaines d’internautes, a publié la photo d’un festival de musique en Suisse en disant que c’était une manif antimasque à Berlin !

Et c’est lui qui dit que les médias véhiculent des fake news ?

Il y a quelques mois, aux Francs-Tireurs (Télé-Québec), j’ai discuté avec trois supporters de Trump. Cossette-Trudel était l’un d’eux. 

Il m’a dit, le plus sérieusement du monde – et devant les caméras ! – que les démocrates organisaient des messes sataniques au cours desquelles ils violaient et sacrifiaient des enfants !

Que Hillary Clinton elle-même participait à ces messes ! 

Le gars passe pour un génie auprès de centaines de Québécois ! 

« Internet va rendre les gens plus informés », qu’on disait.

Bien tiens.