/misc
Navigation

Justin Trudeau alimente les complotistes

image tirée d'un reportage de Sébastien Dubois présenté le 30 ju
Photo capture d’écran, TVA Nouvelles Il suffit de peu pour éteindre la confiance d’une partie de la population et nourrir ainsi les amateurs de théories du complot.

Coup d'oeil sur cet article

Quand la crédibilité de nos leaders vacille, le doute s’installe. Demandez à Horacio Arruda !

Son doute face au port du masque en début de pandémie a certainement rendu laborieux le fait d’en faire maintenant une règle d’or. Des opiniâtres brandissent d’ailleurs aujourd’hui cette contradiction pour miner sa crédibilité.

L’improvisation ? La mauvaise foi ? 

On constate aussi l’absence de crédibilité de Justin Trudeau et de Bill Morneau dans l’affaire WE Charity, qui a malheureusement confirmé qu’ici, l’argent de nos impôts est mal géré. Ça, c’est grave !  

Recevoir des cadeaux de 41 000 $ d’un organisme de charité, financé à même nos impôts ? Nos politiciens sont pris ici nonchalants, la bouche pleine et la main dans le plat de bonbons. 

La crédibilité en prend un coup.

Vivre ensemble, un choix à assumer

L’impôt est le premier geste citoyen du bon travailleur. Donner entre 20 % et 50 % de son salaire, c’est contribuer au financement des services et des protections dont nous jouissons collectivement. 

Une approche sociale-démocrate plus pertinente que jamais avec la COVID-19. Mais bien dépenser ces fonds publics si durement gagnés par la population exige de la rigueur de la part de nos gouvernants à l’autre bout de la chaîne.

Nos élus et leur administration devront donc faire preuve de fermeté et d’une compétence sans failles dans l’utilisation des fonds publics, alors que nous traverserons une crise économique historique. 

À cette heure d’efforts collectifs sans précédent pour nous, quelle perte de temps pour tous les parlementaires que le grand théâtre de WE Charity. 

Nous détournant de l’essentiel, il ressort de ce vaudeville un germe de démobilisation. Mais surtout, il offre un élan de plus à un cynisme exacerbé et dangereux pour plusieurs d’entre nous.

Je-Me-Moi

Parce qu’on le constate aujourd’hui, il suffit de peu pour éteindre la confiance des éléments les plus faibles de notre chaîne sociale. En Occident, en Amérique, mais aussi chez nous, au Québec, dans NOS familles, certains Homo sapiens voient dans l’erreur ou la bévue rendue publique le prétexte tant attendu pour rompre les rangs et tout ramener à leur petite personne. 

Triste représentation de l’homme et de l’hommerie ! Celui qui ignore les autres sur la voie publique, celui qui n’a rien à faire de la pollution produite par son véhicule, celui qui contourne le fisc, celui qui se fout de son voisin. Et, bien sûr, celui qui refuse de porter un masque pour protéger autrui. Oui, j’amalgame. 

‘’Tu vois ben que c’est toute d’la m****’!’’ Parce que, oui, celui-là ne rate pas une chance pour justifier des convictions individualistes, complotistes et improductives. 

Cessons toute perte de temps et exigeons de Justin Trudeau qu’il évite de nourrir plus avant l’argumentaire des cyniques, ce qui pourrait impliquer de céder la place à sa vice-première ministre. 

Parce que, plus que jamais, nous avons besoin de leaders crédibles.