/news/provincial
Navigation

Projet de tramway: la Ville de Québec répond enfin au BAPE

L’organisme avait accordé un délai supplémentaire à l’administration pour une série de 34 questions

Tramway secteur ouest
Illustration courtoisie, Ville de Québec Une esquisse du projet de tramway de Québec, ici sur le boulevard Laurier.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a fini par obtempérer à fournir des répliques aux nombreuses questions auxquelles le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) lui pressait de répondre.

• À lire aussi: 34 nouvelles questions du BAPE pour les dirigeants du tramway

L’administration municipale avait jusqu’à 16 h, mercredi, pour offrir un premier lot de réponses à une série de 34 questions soumises par le BAPE la semaine dernière.

Les réponses à un deuxième groupe d’interrogations devaient être données avant vendredi en fin de journée. C’est finalement l’entièreté des 34 demandes du BAPE qui a obtenu réponse mercredi.

Le BAPE avait offert un délai supplémentaire à la Ville pour répondre à ces questions ; l’organisme devait initialement obtenir une réponse vendredi dernier au matin. La présidente de la commission Corinne Gendron s’est impatientée en s’adressant à l’administration.

Une correspondance rendue publique, lundi, pressait la Ville de fournir des réponses rapidement pour que la commission puisse accomplir son mandat dans le temps imparti par la loi.

Demi-teinte

Malgré le lot de réponses, toutes n’ont pas apporté les éclairages réclamés par les commissaires.

À de nombreuses questions, la Ville a rétorqué qu’aucune donnée ni étude n’avait été complétée à ce propos.

Une telle réponse a notamment été offerte quant à l’impact de la suppression des voies réservées sur l’industrie du taxi, sur une précision à savoir quels types de moyens pour se rendre au réseau de transport sont anticipés et dans quelle proportion, ainsi qu’au sujet de l’accroissement de la population pour chaque quartier de Québec d’ici 2036.

D’autres recelaient plutôt une réponse en demi-teinte : une étude est en cours, mais sa conclusion ne sera pas rendue avant la fin septembre ou le mois d’octobre.

C’est le cas, entre autres, du dévoilement d’un budget préliminaire révisé, à la lumière des dernières modifications au projet, et pour l’évaluation du potentiel de logements aux abords du tracé. 

Le BAPE doit déposer son rapport final au ministre de l’Environnement, Benoit Charette, au plus tard le 5 novembre.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Informations

Plusieurs éléments de précision permettent néanmoins d’obtenir des éclaircissements.

L’administration a notamment réitéré son engagement de débourser 20 M$ pour l’acquisition de terrains consacrés au logement social, surtout aux abords du tracé du tramway. La construction d’environ 2600 logements sociaux est ainsi prévue d’ici 2025, dont 70 % dans un rayon de 800 mètres du réseau.

On apprend également que les comités de voisinage, qui visent « à favoriser un dialogue de proximité avec la population et partager de manière proactive l’ensemble de l’information ».

Ces forums d’échange existeront jusqu’à la fin d’une « période de transition » après la finalisation de la construction, après quoi ces « comités n’auront plus raison d’être », indique-t-on.

Mercredi, ce sont, pour l’essentiel, des citoyens qui se sont exprimés devant la commission, en plus de l’organisme CAA-Québec et du conseiller municipal Jean Rousseau.

Celui-ci a notamment réitéré son souhait de voir être fusionnés les bureaux de projet du troisième lien et celui du réseau de transport structurant.