/sports/fighting
Navigation

Sports de combat: une rencontre est prévue avec la Santé publique

Coup d'oeil sur cet article

Des intervenants du milieu des sports de combat québécois rencontreront un représentant de la Direction générale de la santé publique mardi prochain afin de discuter de leur avenir. 

Pendant que la plupart des sports ont eu le feu vert de la Santé publique pour reprendre leurs activités au mois de juin, la boxe, le judo, le karaté, le kick-boxing, la lutte et le taekwondo sont toujours à l’arrêt en raison de la pandémie de COVID-19.

Judo Québec, Karaté Québec, Boxe Québec, Kick-boxing Québec, Lutte Québec et Taekwondo Québec se sont regroupés pour déposer un plan de reprise aux autorités provinciales, pour lequel ils n’ont toujours pas eu de retour.

Inspiré des autres provinces canadiennes et d’autres pays comme la France, ce plan de relance des sports de combat prévoit notamment des entrainements en cellule impliquant quatre partenaires d’entraînement pour réduire les possibilités de contamination.

En raison de l’impossibilité de s’entraîner au Québec, des membres de l’équipe canadienne de judo le font présentement en Alberta, où les sports de combat ont repris depuis quelques semaines. Boxe Canada pourrait également envoyer quelques-uns de ses athlètes dans l’Ouest canadien.