/news/currentevents
Navigation

Éric Lapointe revient devant le tribunal

Son procès pour voies de fait se tiendra à l’automne

Coup d'oeil sur cet article

Le dossier du chanteur Éric Lapointe revient devant le tribunal vendredi pour régler des détails en vue de son procès pour voies de fait prévu cet automne.

L’artiste de 50 ans devra aussi comparaître face à une accusation de non-respect de ses conditions, à la cour municipale de Montréal, puisqu’il aurait communiqué avec la plaignante, alors que ça lui était interdit.

Il est impossible d’identifier cette dernière, en raison d’un interdit de publication.

Toutefois, Lapointe devrait être absent et représenté par son avocat Jacklin Turcot, comme il en a le droit.

En mars dernier, Me Turcot avait déjà réussi à faire dispenser son client d’être présent pour des requêtes préliminaires qui seront plaidées vendredi après-midi.

La défense va notamment demander à ce qu’Éric Lapointe puisse s’absenter pour tout son procès.

Cette demande est très rarement faite, et on ignore les motifs qui sont invoqués.

Me Turcot va aussi tenter d’obtenir des déclarations qu’aurait faites la victime après la judiciarisation du dossier.

Procès en octobre

Le procès d’Éric Lapointe, qui est accusé de voies de fait, est prévu pour trois jours, du 27 au 29 octobre prochain.

Le 30 septembre 2019, le chanteur fêtait son anniversaire, et se serait disputé avec une femme. Lors de cette chicane, il l’aurait frappée, ce qui lui a valu cette accusation criminelle. 

Lors de sa comparution le mois suivant, il a plaidé non coupable. Dans la foulée des accusations, il a abandonné son fauteuil de coach à La Voix. Il avait aussi annoncé son absence au Gala de l’ADISQ.

Lapointe est accusé par voie sommaire, ce qui signifie que s’il est reconnu coupable, il risquerait une peine moins grande que par voie criminelle.

Malgré tout, les gestes qu’on lui reproche restent de nature criminelle.