/news/currentevents
Navigation

Stoneham: jeune chauffard accusé

Il aurait fauché la vie d’un homme qui fêtait ses 26 ans en juillet dernier

FD-ACCIDENT MORTEL PIETON 1 AVE STONEHAM
Photo d'Archives, Agence QMI et courtoisie François Levasseur (en mortaise) a été arrêté vendredi. Il passera la fin de semaine en prison. Ce jeune conducteur, dont on voit le véhicule, a été blessé grièvement lors de la collision qui a coûté la vie à Philippe Verreault, le 15 juillet, à Stoneham.

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune de 25 ans a été accusé vendredi de conduite dangereuse causant la mort et de conduite avec les facultés affaiblies, causant la mort de Philippe Verreault, happé à mort à Stoneham le 15 juillet, la veille de son 26e anniversaire. 

• À lire aussi: [IMAGES] Il meurt tragiquement la veille de son 26e anniversaire

• À lire aussi: Ça ne peut pas être une mort de plus

• À lire aussi: Un cri du cœur et une rue pour éviter un autre drame

• À lire aussi: Happé mortellement à 26 ans: «On s’en souviendra toujours, de Philippe Verreault»

François Levasseur a comparu vendredi après-midi, du quartier général de la Sûreté du Québec, pour trois chefs d’accusation de conduite avec les capacités affaiblies et conduite dangereuse causant la mort. Le DPCP s’est opposé à la remise en liberté de l’homme de Stoneham au moins jusqu’à lundi, date de son prochain passage en cour. 

L’accusé a été arrêté vendredi matin. Lors de sa comparution qui s’est faite par téléphone, un interdit de communication a été demandé concernant quatre amis de la victime.

La victime, Philippe Verreault
Photo courtoisie
La victime, Philippe Verreault

Peu avant minuit, le soir du 15 juillet, Philippe Verreault avait été heurté violemment par le véhicule de M. Levasseur, sur la 1re Avenue à Stoneham. M. Verreault circulait à pied avec des amis avec lesquels il venait de célébrer sa fête au bar La Souche. Son décès a été constaté sur place. 

François Levasseur a été blessé grièvement à la suite de la collision et a été transporté au centre hospitalier. D’ailleurs, son arrestation et sa comparution vendredi ont forcé le report d’un rendez-vous médical à samedi.

Il s’agit d’un retour rapide devant les tribunaux pour M. Levasseur, puisqu’il a plaidé coupable – un mois avant l’accident – à des accusations pour avoir été en état d’ivresse dans un endroit public et avoir injurié un agent de la paix. 

De plus, alors qu’il était âgé de 21 ans, Levasseur avait été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies. L’événement s’était produit en 2016 sur la route de l’Église à Sainte-Foy. Il lui avait été interdit de conduire pour 12 mois.

Douleur vive 

Les amis de Philippe Verreault se disent toujours aussi affligés, malgré l’arrestation de l’individu accusé d’avoir causé le décès du jeune homme. 

« Est-ce que ça ravive la douleur ? Je dirais que non, parce que la douleur est toujours aussi présente, tous les jours depuis la tragédie. Il n’y a pas une journée où l’on ne pense pas à lui. C’est là, c’est présent, ça existe », laisse tomber Mandy Savard Bouchard, qui était la collègue de travail et l’amie de la victime. 

Selon plusieurs amis de M. Verreault, l’accusé et la victime étaient des connaissances. M. Levasseur était un employé de La Souche, le bar où la victime et ses amis avaient passé la soirée pour célébrer son anniversaire, avant le tragique accident.  

« C’était vraiment festif, il célébrait sa fête, c’était à son image », indique Mme Savard Bouchard. 

« Ils [l’accusé et la victime] auraient même pris un shooter ensemble, avant qu’il prenne son véhicule et commette l’irréparable », rapporte l’amie éplorée. 

« Épouvantable »

Un autre ami de la victime, Samuel V. Duchesne, espère que justice sera rendue. Il a souligné les récents démêlés de l’accusé avec la justice.

« Un mois exactement avant de tuer quelqu’un. Épouvantable », laisse tomber ce dernier.  

M. Duchesne et Mme Savard Bouchard ont lancé une pétition afin qu’une piste de ski de la station de ski de Stoneham porte le nom du disparu. La victime était un skieur aguerri et la station de Stoneham était son site de prédilection pour pratiquer son sport. 

Les initiateurs ont bon espoir de voir leur projet se réaliser, alors que la pétition dépassait les 8000 signatures, vendredi midi.