/news/transports
Navigation

Vols aux Îles-de-la-Madeleine: «les gens des Îles vivent régulièrement ça»

Vols aux Îles-de-la-Madeleine: «les gens des Îles vivent régulièrement ça»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-chef du Bloc québécois Gilles Duceppe a vécu un retour chaotique des Îles-de-la-Madeleine, mais ce qu’il déplore surtout, c’est que les résidents doivent vivre ce genre de péripéties au quotidien. 

«Les gens des Îles et des régions vivent régulièrement ça et c’est inacceptable», a dénoncé l’ex-politicien sur les ondes de LCN vendredi.

Le vol d’Air Canada qu’il devait prendre en fin d’après-midi, mercredi, vers Montréal a été annulé à quelques heures d’avis en raison d'un manque d'équipage et il a dû passer une nuit supplémentaire aux Îles-de-la-Madeleine.

Il aura fallu environ 29 heures à Gilles Duceppe pour finalement remettre les pieds dans la métropole.

M. Duceppe avait aussi eu une arrivée tumultueuse aux Îles la semaine précédente, cette fois en raison de la météo et d’un bris mécanique. Après cinq tentatives d'atterrissage infructueuses, il avait dû dormir à Halifax pour arriver à destination une journée plus tard.

Il dit n'avoir rien à redire du service des employés d'Air Canada avec qui il a eu affaire, mais est très irrité par la haute direction de l'entreprise. «Air Canada se fout royalement des régions, de ses clients et des contribuables qui donnent beaucoup d’argent, et la haute direction en profite largement», a-t-il déploré.

Gilles Duceppe a aussi montré du doigt le gouvernement fédéral qui, selon lui, ne répond pas aux demandes des Madelinots pour une tour de contrôle à l’aéroport des Îles ainsi qu’un prolongement de la piste et un meilleur service.