/sports/golf
Navigation

Tiger confiant pour la suite

Tiger Woods
Photo AFP Tiger Woods

Coup d'oeil sur cet article

Même si Tiger Woods a effectué un rare départ depuis le début de cette très étrange année 2020, il n’a pas paru si rouillé sur le TPC Harding Park lors de ce Championnat de la PGA d’Amérique. À son avis, le score n’a pas tout à fait représenté son jeu. Un début encourageant avec un calendrier surchargé à venir.

• À lire aussi: Nouvelle étoile

• À lire aussi: Rory réplique à Koepka

• À lire aussi: Un parcours à point

On a l’habitude d’entendre ce genre d’analyse avec Tiger. Toutefois, celui qui a terminé avec un score cumulatif de -1 s’est battu durant 72 trous. Le combat entre son esprit avec son fer droit en main et les verts du parcours l’a ennuyé durant tout le tournoi. 

Woods n’a pas blâmé le nouvel outil qu’il avait mis dans son sac. Mais s’il avait réussi à dompter un tant soit peu les verts en ajustant du poids à son roulé, il aurait fait beaucoup mieux que le 37e rang. Vendredi et samedi, il a peiné à caler des roulés de plus de 10 pieds. 

Pas de gaffe majeure

En ronde finale, dimanche, il a cependant mieux fait. C’était par contre trop tard. « Si j’avais pu lancer des séquences en réalisant de bons roulés tôt dans ces deuxième et troisième rondes, j’aurais été dans la course. Ce que je retiens de ce tournoi, c’est que j’ai compétitionné. » 

Le gagnant de 15 tournois majeurs en carrière n’était pas frustré de la situation. À 44 ans, il connaît les aléas de son sport. « On perd plus de tournois qu’on en gagne », a philosophé le vainqueur de 82 tournois en carrière. « Je n’ai pas fait les roulés importants et j’ai raté quelques coups. » 

« J’ai fait trois roulés sur un vert à une reprise et je n’ai pas commis de double boguey, a-t-il ajouté. C’est ce qu’il faut limiter durant un championnat majeur. Malheureusement, je n’ai pas réussi assez d’oiselets, ce qui m’a empêché d’être dans la course. »

Effectivement, ses 14 oiselets n’ont pas fait la grande différence sur ses 13 bogueys. En ronde finale, il a toutefois réalisé son objectif, afficher un score cumulatif sous la normale grâce à une dernière ronde de 67 (-3), sa meilleure de la semaine.

Le corps a tenu

Avec les conditions météo fraîches en bordure du Pacifique à San Francisco, on pouvait s’interroger sur les capacités physiques du golfeur maintes fois opéré au dos. On l’a vu porter des vêtements chauds durant les 72 trous. 

Woods a assuré que son corps avait tenu le coup, car il l’avait gardé au chaud. Dans la longue pause du printemps, il s’était préparé physiquement pour endurer la charge de travail dans le calendrier condensé de la fin de l’été. Donc, Tiger a mentionné qu’il fera l’impasse sur le dernier tournoi de la saison, le championnat Wyndham, la semaine prochaine. Il sera toutefois de retour au jeu pour la première des trois étapes des éliminatoires de la Coupe FedEx. 

Le Northern Trust prendra son envol le 20 août au TPC Boston. Selon ce qu’il a laissé entendre, Woods participera aux trois étapes éliminatoires de la Coupe FedEx. Il prendra ensuite une pause avant l’Omnium des États-Unis, à l’horaire dès le 17 septembre à Winged Foot.