/news/coronavirus
Navigation

6000 détenus de moins au pays

prison de Bordeaux
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La diminution de la population carcérale du Canada constatée en avril dernier en raison des mesures prises pour lutter contre la pandémie de COVID-19 est « sans précédent », selon Statistique Canada.

Le nombre de personnes incarcérées au pays est passé de 37 976 en février 2020 à près de 32 000 en avril 2020, une diminution d’environ 6000 personnes, soit de 16 %.

Cette baisse est observée tant dans les pénitenciers fédéraux — peines de deux ans et plus — que dans les prisons provinciales.

Une telle fluctuation n’a jamais été observée auparavant, peut-on lire dans un rapport de Statistique Canada publié mercredi.

Au Québec, 4381 personnes étaient derrière les barreaux en février, comparativement à 3742 en avril, ce qui représente une baisse de 15 %.

La Nouvelle-Écosse est la province où la différence a été la plus marquée : en avril, les prisons comportaient 41 % moins de personnes incarcérées qu’en février.

Mesure de prévention

La réduction du nombre de personnes détenues dans les établissements correctionnels est considérée comme une mesure préventive destinée à réduire le risque pour la santé publique, selon le rapport.

Au plus fort de la pandémie, au printemps, le système de justice et le système correctionnel ont pu mettre certains prisonniers en liberté provisoire, libérer de manière anticipée des individus jugés peu susceptibles de récidiver, prolonger le délai des appels de libération conditionnelle ou encore donner un « congé médical » à certains détenus.

Statistique Canada ne précise pas quelles mesures ont été le plus souvent utilisées.

En date du 6 août dernier, 1496 tests de dépistage avaient été effectués auprès des détenus. Environ un quart des résultats se sont révélés positifs.

Toutes les personnes atteintes se sont rétablies à l’exception d’une, précise l’organisme gouvernemental.

Depuis le début de la pandémie, deux prisonniers sont morts des suites de la maladie.