/world/america
Navigation

Pérou: record quotidien du nombre d’infections

Coup d'oeil sur cet article

Le Pérou a annoncé, mercredi, le retour du couvre-feu dominical et a interdit les rassemblements familiaux, devenus la principale source de contagion du coronavirus dont le nombre quotidien de nouveaux cas a atteint un nouveau record.

En l’espace de 24 heures, 8875 nouveaux cas de contamination à ce virus, apparu en Chine en décembre avant de se propager dans le reste du monde, ont été recensés, selon le ministère de la Santé.

Ce chiffre dépasse le précédent record, enregistré le 31 mai dernier (8805) dans le pays, troisième État d’Amérique latine le plus touché par le coronavirus, derrière le Brésil et le Mexique.

Au total, 498 555 personnes ont été contaminées et 21 713 sont mortes du Covid-19 au Pérou, dont 212 décès recensés au cours des dernières 24 heures, précise le ministère dans son bilan quotidien.

Le nombre de nouveaux cas d’infections s’est réduit, à la mi-juin, avant de s’envoler de nouveau depuis la levée de la quarantaine, le 1er juillet, dans 18 des 25 départements du pays, dont la capitale Lima.

Dans ce contexte et pour tenter de contenir l’épidémie, le gouvernement a décidé de rétablir le couvre-feu dominical à compter de dimanche prochain, a fait savoir mercredi le président Martin Vizcarra.

L’armée mènera des opérations pour garantir le respect de cette mesure, qui avait été en vigueur temporairement d’avril à juin, a-t-il ajouté.

Après un confinement national de la population de 100 jours, le Pérou a entamé, le 1er juillet, un déconfinement progressif dans la plupart des régions.

Les restaurants ont entre autres rouvert et les vols intérieurs et terrestres ont repris du service, mais cet assouplissement, visant à raviver une économie éprouvée par la crise, a entraîné un rebond du nombre d’infections, faisant craindre une saturation des hôpitaux.