/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Quelle mouche a piqué Lucie Laurier?

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous vu la dernière prestation de la comédienne Lucie Laurier ? Ce n’est pas un rôle dans un film ni une série.

Non, ce rôle dramatique, où elle joue la fille très très fâchée contre le-système-le-gouvernement-et-les-médias, elle l’a joué devant les caméras de Radio-Canada, à la manifestation antimasque de la fin de semaine.

Elle devrait tout de suite recevoir le prix de « Meilleure interprétation tragi-comique ». C’est fou comme elle réussit à nous faire rire et pleurer en même temps.

LES TARTELETTES

Dans cette vidéo hallucinante qui circule abondamment sur YouTube, Lucie Laurier nous explique que « la santé, c’est de l’énergie, qu’on capte du soleil ». Puis elle affirme à propos du directeur de la santé publique : « Arruda, ce n’est pas un scientifique ».

Bon, peut-être qu’elle n’a pas vu qu’il y avait le mot « docteur » devant le nom « Arruda ». Ou peut-être qu’elle ignorait que le Dr Arruda a obtenu un doctorat de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke en 1983, puis un certificat de spécialiste en santé communautaire et médecine préventive en 1988. Il a notamment été professeur adjoint de clinique au Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal, tuteur au Centre d’épidémiologie d’intervention du Québec et médecin-conseil à la Cité-de-la-Santé de Laval.

Mais bon, c’est sûr qu’à côté des connaissances scientifiques d’une comédienne comme Lucie Laurier, l’homme aux tartelettes portugaises ne fait pas le poids.

Puis Lucie Laurier s’en est prise aux médias, qui diffament et font de la désinformation, juste avant de laisser entendre que Radio-Canada a peut-être engagé des « infiltrés » pour les placer dans la manifestation afin de nuire à la réputation des antimasques.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Vous avez dit « malaisant » ?

Le 5 août déjà, Lucie Laurier avait montré jusqu’où elle était prête à aller pour attaquer les promasques.

Quand l’humoriste Rachid Badouri a posté une vidéo promasque, la comédienne a riposté sur Twitter : « Ce qui est pratique avec notre Rachid, c’est qu’il est déjà chauve, on n’aura pas besoin de le tondre ».

Bien sûr, on reconnaîtra ici une allusion au fait que les « antimasques » considèrent que les « promasques » sont des moutons qui suivent le troupeau en bêlant bêtement les directives gouvernementales.

Mais comme Lucie Laurier est une femme cultivée, avec des connaissances historiques, je me demande s’il n’y a pas là une autre allusion.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, on a tondu des femmes qui avaient couché avec des Allemands. Des sales collaboratrices.

Serait-ce que Lucie Laurier trouve que Rachid Badouri mériterait d’être tondu comme un vulgaire collabo ?

JE SUIS LUCIE

Au nom de la liberté d’expression, je défends le droit de Lucie Laurier de dire ce qui lui passe par la tête. Au nom de la liberté d’expression, je défends aussi le droit de parole de tous ceux qui lui disent que ses propos sont ridicules.

C’est pourquoi je défends complètement mon collègue Ygreck qui a publié sur le site du Journal une caricature de Lucie Laurier, ayant pour robe de gala une camisole de force.

Hé oui, les amis, un caricaturiste, ça caricature, autant les femmes que les hommes. C’est fou, hein ?