/world/america
Navigation

Venezuela: mort du chef de l’exécutif de Caracas, positif au COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du gouvernement de Caracas, Dario Vivas, qui représente le gouvernement national dans la capitale vénézuélienne, est décédé jeudi à l’âge de 70 ans, près d’un mois après avoir été déclaré positif au coronavirus, a-t-on appris de sources officielles.

«Une tristesse immense envahit notre cœur suite au départ (...) de Dario Vivas. Un révolutionnaire à toute épreuve», a réagi le président vénézuélien, Nicolás Maduro, sur Twitter.

«Il est mort en combattant (...), en prenant soin de notre santé et de notre vie à nous tous dans cette dure bataille contre la pandémie», a estimé de son côté la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez.

Dario Vivas avait été déclaré positif à la COVID-19 le 19 juillet. Le chef du gouvernement du district de la capitale est directement nommé par le président et gère la capitale et son district au nom de l’État central, à la différence des autres États vénézuéliens.

Plusieurs hauts dirigeants proches du président Nicolás Maduro ont annoncé, ces dernières semaines, avoir contracté le virus, dont Jorge Rodriguez, ministre de la Communication et de l’Information, Tareck El Aissami, ministre du Pétrole, et Diosdado Cabello, président de l’Assemblée constituante, qui s’est substituée au Parlement dominée par l’opposition.

MM. Cabello et El Aissami ont tous deux affirmé être désormais guéris.

M. Vivas est le premier dirigeant proche du gouvernement de Nicolas Maduro à décéder après avoir été contaminé par le coronavirus, dont la propagation s’accélère au Venezuela.

Selon les chiffres officiels, contestés par l’opposition et des organisations non gouvernementales, ce pays de 30 millions d’habitants compte 30 369 cas et 259 décès.