/news/coronavirus
Navigation

Dépistage: 50 personnes recherchées pour le nouveau centre

La clinique de dépistage à Fleur de Lys.
Photo Stevens LeBlanc La clinique de dépistage à Fleur de Lys.

Coup d'oeil sur cet article

Confronté à une demande accrue et anticipant de futures éclosions, le CIUSSS de la Capitale-Nationale ouvrira à 7 h samedi matin un nouveau centre de dépistage de la COVID-19 à Québec et lance un appel à tous pour le recrutement de personnel.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Éclosion au Costco de Québec: une véritable ruée pour se faire tester

• À lire aussi: COVID-19: bientôt un deuxième centre de dépistage à Québec

L’agence régionale de santé a indiqué vendredi que l’ouverture d’un deuxième centre de dépistage sans rendez-vous à Québec était afin d’étendre sa capacité de dépistage. Des escouades mobiles seront également créées.

Le centre sera situé à Expo-Cité, mais sera beaucoup plus petit, avec une capacité de 300 tests par jour. L’annonce d’une éclosion au Costco de Lebourgneuf a créé une pression importante sur la clinique près de Fleur de Lys.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus demeure faible à Québec — vendredi, on en déplorait six — mais le CIUSSS veut pouvoir faire face à toute éventualité, y compris une possible deuxième vague d’infections, et a donc besoin de bras supplémentaires pour ses opérations de dépistage.

« On voit l’impact d’une éclosion dans la communauté. [...] Si on veut partir nos escouades mobiles et faire face à d’autres éclosions comme celle-là, on cherche facilement une cinquantaine de personnes encore pour mettre en place [ces nouvelles capacités] et surtout faire face à ce qui s’en vient pour l’avenir » a déclaré Marleen Cameron, chef de service au recrutement au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Candidats variés

Mme Cameron a précisé que ce ne sont pas que les infirmières qui peuvent se porter volontaires, mais aussi d’autres types de travailleurs de la santé comme les audiologistes, orthophonistes, physiothérapeutes, nutritionnistes, technologistes médicaux, hygiénistes dentaires, dentistes, ambulanciers et sages-femmes.

Les retraités peuvent aussi contacter leur ordre professionnel afin d’obtenir une autorisation spéciale.

« On prend toutes les disponibilités, que ce soit pour du temps partiel, du temps complet, la fin de semaine. On a vraiment besoin de gens pour nous aider », a-t-elle insisté.


Pour postuler sur le web : jecontribuecovid19.gouv.qc.ca