/entertainment/music
Navigation

Granby numérique

Plus de 70 artistes prendront part à la 52e édition du Festival de la chanson

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie n’aura pas eu raison du Festival international de la chanson de Granby. Mais cette 52e édition, qui s’amorce demain, sera toutefois très différente des précédentes puisqu’elle sera entièrement numérique. Le Journal a demandé au directeur général du FICG, Jean François Lippé, de parler des quatre volets de l’événement.

Dès le mois d’avril, l’équipe du FICG a songé à différents scénarios pour sa 52e édition. « On ne voulait pas annuler, dit le directeur général. Notre mission est d’offrir une vitrine aux artistes en chanson francophone. » 

Même si le déconfinement des derniers jours permet maintenant des spectacles devant 250 personnes avec distanciation, le festival se tiendra tout de même entièrement sur le web. 

« Les dernières mesures de déconfinement ont été annoncées il y a quelques jours et c’était difficile pour nous de nous retourner rapidement, explique le directeur. Nous avons décidé que la scène serait un studio télé. » 

Le Grand Concours 

Bermuda, Dominique Claire, Gagnon de son vrai nom, participera au Grand Concours.
Photo courtoisie, Dominic Lachance
Bermuda, Dominique Claire, Gagnon de son vrai nom, participera au Grand Concours.

Étant donné le contexte particulier cette année, le Grand Concours ne couronnera pas de grand gagnant. Vingt-quatre demi-finalistes prendront plutôt part à quatre soirées, du 18 au 21 août, à 19 h 30, mais il n’y aura pas de finale.

« Ils vont pouvoir passer directement aux auditions l’an prochain sans refaire tout le processus, dit Jean François Lippé. Ils sont venus à Granby il y a quelques jours pour enregistrer leurs captations. Chaque demi-finaliste fait trois chansons. »

Jamais trop tôt 

Caroline Savoie
Photo courtoisie
Caroline Savoie

Le projet Jamais trop tôt souligne son 10e anniversaire cette année. Un jury a sélectionné 24 chansons écrites par des jeunes de 14 à 17 ans à la grandeur du pays. Les textes ont été mis en musique par d’anciens participants du Grand Concours (Caroline Savoie, Antoine Lachance, Mehdi Cayenne). Un spectacle virtuel, animé par Andréanne A. Malette, sera diffusé le 26 septembre, le même jour que la sortie d’un album sur le projet. 

Les vitrines musicales 

Miro
Photo courtoisie, Augustin Chapdelaine
Miro

Durant quatre après-midi, du 24 au 27 août, dès 13 h 30, 20 artistes auront chacun 25 minutes pour capter l’intérêt de différents diffuseurs et professionnels du pays. Parmi ceux-ci, on compte Miro, Pierre Guitard, Le Winston Band et Les Chercheurs d’Or. Les artistes iront cette semaine à Granby pour préenregistrer leurs performances.  

Spectacle de clôture 

Andréanne A. Malette
Photo courtoisie
Andréanne A. Malette

Pour la fin de cette 52e édition, le festival a demandé à Andréanne A. Malette de concevoir un spectacle avec des artistes invités, le 29 août à 19 h 30. L’auteure-compositrice a imaginé une sorte de spectacle de type « Andréanne et ses hommes » avec uniquement des artistes masculins : Patrick Norman, Miro, Alexandre Poulin et Antoine Lachance.  

Originaire de Granby, Andréanne A. Malette est très attachée au festival. Elle a participé au grand concours en 2008 et en a été la porte-parole quelques années plus tard. Cette année, elle travaille aussi comme directrice artistique et metteuse en scène du projet Jamais trop tôt


► La 52e édition du Festival international de la chanson de Granby se tiendra du 18 au 29 août. Pour les détails : ficg.qc.ca