/news/currentevents
Navigation

Saint-Amable: une petite de 18 mois se noie dans une piscine creusée

Saint-Amable: une petite de 18 mois se noie dans une piscine creusée
Photo Agence QMI, Steve Madden

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-AMABLE | Une fillette de 18 mois a perdu la vie dimanche après avoir été retrouvée inconsciente dans une piscine creusée, en Montérégie.

« Trois couples d’amis qui avaient chacun des enfants profitaient d’une belle journée. La piscine est clôturée, mais il ne s’agit que d’un moment d’inattention. Ce n’est pas malveillant, c’est un accident », raconte le capitaine Michel Lefebvre de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Au moment du drame survenu peu après 17 h, à Saint-Amable, près de Sainte-Julie, les parents de la victime étaient en visite dans une maison de la rue Bianca, située dans un quartier résidentiel tranquille.

Saint-Amable: une petite de 18 mois se noie dans une piscine creusée
Photo Agence QMI, Steve Madden

« On a entendu un cri, puis les policiers sont arrivés 10 minutes plus tard, suivis de l’ambulance », témoigne un voisin rencontré sur place quelques heures après la noyade.

Des manœuvres de réanimation ont été tentées sur la petite avant l’arrivée des secours. Elle était inconsciente lorsqu’elle a été transportée à l’hôpital Charles-Le Moyne de Longueuil, selon les policiers.

« On l’avait stabilisée pour la transférer au CHU Sainte-Justine [à Montréal]. Les ambulanciers ont recommencé les manœuvres pendant le transport », précise le capitaine Lefebvre.

Une fillette de 18 mois s’est noyée dans une piscine résidentielle à Saint-Amable.
Photo Agence QMI, Steve Madden
Une fillette de 18 mois s’est noyée dans une piscine résidentielle à Saint-Amable.

Son décès a été constaté vers 20 h 45 au centre hospitalier universitaire pour enfants. Les autorités ignorent si la barrière était complètement fermée au moment du drame. « L’enquête est maintenant entre les mains du coroner », confirme M. Lefebvre. 

Encore un enfant

Cette noyade est le 12e décès touchant des enfants de moins de 12 ans sur les plans d’eau cette année. Dix d’entre eux étaient âgés de 0 et 5 ans, selon la Société de sauvetage. Sur les 12 décès, neuf se sont produits dans des piscines résidentielles.

« Dans la dernière décennie, il faut remonter à 2012 pour avoir autant de noyades chez les moins de 12 ans », rappelle le directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins. 

Jusqu’à présent, la Société recense 71 morts liés à l’eau pour l’année 2020, comparativement à 48 à pareille date, en 2019.