/news/politics
Navigation

François Legault défend sa gestion de la pandémie

Le premier ministre s’est confié sur les nuits d’insomnie du printemps dernier

Coup d'oeil sur cet article

François Legault a défendu avec combativité sa gestion de la pandémie de la COVID-19 mercredi, laissant entendre que ses adversaires, qui ont soulevé certaines lacunes, n’auraient pu faire mieux.

• À lire aussi: Malgré la pandémie, Québec ne permettra pas aux municipalités d’enregistrer un déficit

• À lire aussi: COVID-19: Québec commande un rapport sur la première vague en CHSLD

« La cheffe de l’opposition officielle peut bien, aujourd’hui, arriver et dire “moi, j’aurais été plus smatte que tous les premiers ministres des autres provinces et, moi, j’aurais agi avant tous les premiers ministres de toutes les provinces”. Écoutez, ce n’est pas sérieux. On ne savait pas, avant le 9 mars, l’ampleur que prendrait la pandémie », a lancé le premier ministre à l’intention de la cheffe libérale, Dominique Anglade, lors de l’étude des crédits à l’Assemblée nationale. 

« La cheffe de l’opposition officielle devrait être prudente en laissant entendre qu’il y a un lien entre le nombre de décès et la préparation. », a mentionné le premier ministre, François Legault.
Photo Simon Clark
« La cheffe de l’opposition officielle devrait être prudente en laissant entendre qu’il y a un lien entre le nombre de décès et la préparation. », a mentionné le premier ministre, François Legault.

Depuis une vingtaine de minutes, Mme Anglade tentait de savoir comment le Québec s’était préparé à la pandémie mondiale avant le mois de mars dernier, alors que les premiers cas du nouveau coronavirus apparaissaient à l’extérieur de la Chine.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Où était le matériel ? 

La cheffe libérale a rappelé qu’une première infection a été enregistrée aux États-Unis le 20 janvier, puis une autre six jours plus tard au Canada. Le 31 janvier, l’OMS déclarait que l’état d’urgence était de portée internationale. 

« On a attendu le 27 février, au Québec, pour commander du matériel [de protection personnelle], ce qui correspond au jour où il y a eu un premier cas au Québec, a déploré Mme Anglade. Alors qu’on sait que, dans d’autres juridictions, il y a eu des commandes qui ont été placées au mois de janvier, voire même au mois de décembre. »   

  • Écoutez la rencontre Dutrizac-Dumont sur ce sujet, à QUB Radio:   

Le premier ministre a répliqué que, malgré certains ratés au niveau local dans les CHSLD, « on n’a jamais, au total, manqué » de matériel. À plus d’une reprise, François Legault a d’ailleurs accusé son adversaire libérale de vouloir « réécrire l’histoire ». 

Un répit pour McCann

Quand est venu le temps d’expliquer pourquoi l’ex-ministre de la Santé, Danielle McCann, a perdu son poste au profit de Christian Dubé, le premier ministre s’est confié sur les nuits d’insomnie qu’il a vécu au printemps dernier. « C’était difficile, j’ai essayé de prendre les meilleures décisions avec les informations que j’avais, a-t-il raconté. Ç’a été la même chose avec la ministre de la Santé. »

Danielle McCann
Photo d'archives, Simon Clark
Danielle McCann

Après que Mme McCann et lui aient travaillé « sept jours sur sept, du matin au soir », M. Legault a jugé que le ministère de la Santé avait besoin d’un « nouveau souffle ». « [...] parce qu’il faut se préparer pour une deuxième vague et peut-être que, durant la deuxième vague, ça va encore être du sept jours par semaine, presque jour et nuit », a souligné le premier ministre.  

  • Écoutez la chronique politique de Rémi Nadeau, à QUB Radio:   

Mais pour Dominique Anglade, deux seules raisons peuvent expliquer le remaniement qui a vu la ministre et son sous-ministre être dégommés. « La première, c’est qu’on n’est pas satisfait de la gestion de la crise, dit la cheffe libérale. La seconde, c’est qu’on se dit qu’il y a des questions auxquelles on n’aimerait pas qu’elle réponde. »

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com