/news/politics
Navigation

Le gouvernement ne permettra pas de déficit aux municipalités

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest
Photo d'archives, Simon Clark La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les pertes engendrées par la crise sanitaire, le gouvernement Legault ne permettra pas aux municipalités de boucler exceptionnellement leur année avec un déficit budgétaire.

• À lire aussi: François Legault défend sa gestion de la pandémie

Cette possibilité, recommandée notamment par le comité d’experts pour la relance de Montréal, a été écartée du revers de la main par la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, lors de l’étude des crédits budgétaires. 

« C’est sûr qu’on ne veut pas que les municipalités fassent de déficit », a tranché la ministre Laforest, en réponse à une question du député solidaire Andrés Fontecilla. 

La mairesse de Montréal Valérie Plante, qui songeait à demander la permission d’enregistrer un déficit d’environ 500 millions $, peut donc oublier le projet.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Une demande « raisonnable » ?

« C’est une demande qui est actuellement en discussion, c’est la meilleure solution qui est recherchée », avait indiqué un peu plus tôt la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, lors de son bloc d’étude des crédits budgétaires. 

« Là où je peux l’appuyer, parce que la demande est raisonnable, je le fais », avait dit Mme Rouleau en parlant du souhait formulé par la mairesse Plante. 

Or, les 1100 municipalités auront finalement l’obligation, comme à chaque année, de déposer un budget équilibré, tel que prévu par la loi. 

La ministre des Affaires municipales promet toutefois, « d’ici la fin de l’été », une mesure « COVID » en soutien aux municipalités qui se dirigent vers un déficit budgétaire. 

« Ce qu’on veut, c’est trouver les mesures appropriées pour donner des outils, pour permettre aux municipalités de disposer d’un budget équilibré, a expliqué Mme Laforest. [...] De quelle manière on va l’offrir, on est en train de l’évaluer. » 

Québec souhaite notamment qu’une contribution fédérale fasse partie de la solution. 

« Il ne faut pas que ce soit les citoyens qui ramassent la facture », a prévenu Mme Laforest, qui promet une réponse aux municipalités pour « très très bientôt ».

Montréal réagit 

À défaut de pouvoir enregistrer un déficit, Montréal réclame une contribution financière importante des autres paliers de gouvernement, a réagi le cabinet de la mairesse Valérie Plante. 

« On s’attend à ce que Québec et Ottawa fassent aussi leur part, mais sans une contribution financière significative du gouvernement, il sera impossible de boucler les budgets des villes en novembre sans emprunter », a mentionné Geneviève Jutras, attachée de presse de la mairesse.

– Avec Elsa Iskander, Agence QMI

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com