/news/education
Navigation

Difficile de maintenir la distanciation physique

Les étudiants au cégep sont nombreux à ne pas respecter la règle des 2 mètres

Chelsia Kamdem, Cegep Garneau, Visite du cegep pour la rentree, Quebec, 21 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot Lors de la journée d’accueil hier, Chelsia Kamdem, nouvelle étudiante au cégep Garneau, était très contente de retrouver une amie qu’elle n’avait pas vue cet été.

Coup d'oeil sur cet article

Maintenir la distanciation physique entre les nouveaux étudiants lors des premiers jours de la rentrée collégiale qui se déroule sur les campus représente tout un défi, a constaté Le Journal.

• À lire aussi: Guide d’une rentrée pas comme les autres

C’était jour de rentrée hier au cégep Garneau. Les nouveaux étudiants de première année étaient invités à se rendre sur le campus pour rencontrer leurs professeurs et camarades de classe en personne, avant le début officiel des cours qui se feront principalement en ligne. Ces « journées d’accueil » se dérouleront aussi la semaine prochaine.

Accolades

Lors d’un passage sur le campus hier avant-midi, Le Journal a été témoin de nombreux attroupements et même de quelques accolades.

Interrogés à ce sujet, plusieurs jeunes ont haussé les épaules. « On s’est vu tout l’été, ça ne sert à rien de faire la distanciation physique. Il n’y a personne qui le fait de toute façon », a lancé Daphnée, qui commence un programme de Tremplin DEC.

Dans la Salle des pas perdus, les étudiants étaient nombreux à ne pas respecter la règle d’un étudiant assis par table.
Photo Pascal Huot
Dans la Salle des pas perdus, les étudiants étaient nombreux à ne pas respecter la règle d’un étudiant assis par table.

Même son de cloche de la part de Louana, une nouvelle étudiante en sciences humaines, qui n’a pu s’empêcher de faire une accolade à un ami rencontré dans les corridors du cégep. 

« Si on avait le coronavirus, on se le serait déjà donné dans nos partys », a-t-elle laissé tomber.

Des aménagements ont été faits par le cégep pour rappeler aux étudiants de se tenir à distance les uns des autres. Dans la Salle des pas perdus, le nombre de tables et de chaises a notamment été réduit pour éviter les attroupements. 

La présence de X rouges à certains endroits sur les tables n’a toutefois pas empêché des jeunes de s’y asseoir.

« Il faut rester vigilants »

Au cégep Garneau, on reconnaît que le respect de la distanciation physique représente « un défi de taille ».

Chelsia Kamdem, Cegep Garneau, Visite du cegep pour la rentree, Quebec, 21 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot

« Cette première journée d’accueil nous confirme qu’il faut rester vigilants en ce sens et poursuivre de façon constante la sensibilisation auprès des étudiants lorsqu’ils sont présents au cégep, affirme la coordonnatrice des communications, Hélène Aubin. Les étudiants ont la responsabilité de respecter les consignes sanitaires et il faut le leur rappeler. »

Une « panoplie d’outils de communications » ont été utilisés pour informer les étudiants des consignes à suivre, assure Mme Aubin.

D’autres collèges devront faire face aux mêmes défis dans les prochains jours. 

Au cégep de Sainte-Foy, où l’accueil des nouveaux étudiants se fera à partir de lundi, on assure que tout le personnel sera mobilisé afin de faire respecter les consignes sanitaires.

Hausse des inscriptions dans les institutions collégiales de Québec 

Bonne nouvelle pour des cégeps de la région de Québec : malgré la pandémie et l’enseignement à distance, les étudiants sont plus nombreux que l’an dernier à s’y être inscrits pour la session d’automne.

Au cégep Garneau, la hausse est de près de 6 % : l’établissement compte 6269 étudiants comparativement à 5908 à pareille date l’an dernier.

Persévérance

« On est très content », lance Michelle Carrier, directrice adjointe aux études. 

« On sent vraiment un désir de la part des étudiants d’avoir un sentiment d’appartenance. Ils ont eu pour plusieurs une fin abrupte au secondaire. On sent qu’ils souhaitent renouer avec leurs études. Ce qui est important, c’est d’assurer la persévérance tout au long de la session », ajoute-t-elle.

Un nouveau service de mentorat a notamment été mis sur pied cette année, pour donner un coup de pouce aux étudiants démotivés en cours de session.

Au cégep de Sainte-Foy, environ 6550 étudiants se sont inscrits pour la session d’automne, soit une augmentation de près de 200 par rapport à l’an dernier. 

Reste à voir s’ils seront au rendez-vous tout au long de la session.

« Je suis quand même relativement optimiste, affirme la directrice des études, Sophie-Emmanuelle Genest. On est moins dans l’urgence de la dernière session, les profs sont bien préparés et ont hâte de les accueillir. Ça, c’est rassurant pour les étudiants. »

Dans ce collège, chez la majorité des étudiants, 20 à 25 % de leur formation se déroulera avec leur présence sur le campus, indique Mme Genest.

Sur la Rive-Sud de Québec, au cégep Lévis-Lauzon, on observe aussi une augmentation du nombre d’inscriptions, qui se situe à 2820 cette année comparativement à 2683 l’an dernier, selon des chiffres récents.

Au cégep Limoilou, on compte toutefois 4686 étudiants inscrits présentement, alors qu’il y en avait 4709 l’an dernier.

Signaux encourageants

Les collèges de la région de Québec ne sont pas les seuls à observer une légère hausse de leurs inscriptions à l’approche de la rentrée, alors que plusieurs craignent une augmentation du décrochage scolaire en raison de l’enseignement à distance.

Un peu plus tôt cette semaine, la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a indiqué que des données préliminaires montrent une « légère augmentation » des inscriptions dans le réseau collégial.

« C’est déjà un son de cloche positif, a-t-elle affirmé pendant l’étude des crédits mercredi soir.