/weekend
Navigation

Les romans de la rentrée à surveiller

Coup d'oeil sur cet article

Chaque année, il y a toujours beaucoup de nouveaux romans étrangers au programme. Pour vous aider à y voir plus clair, voici ceux qui ont retenu notre attention.

Nickel Boys 

<strong>Colson Whitehead,</strong><br>aux Éditions Albin Michel
Photo courtoisie
Colson Whitehead,
aux Éditions Albin Michel

Grâce à ce livre, l’écrivain américain Colson Whitehead a remporté un second Pulitzer de la fiction. Ce qui veut dire qu’il faut s’attendre à quelque chose de bon. De très bon, même. Parce que l’histoire, qui s’inspire de faits réels, va nous entraîner en Floride, dans une école disciplinaire qui aurait dû fermer ses portes depuis longtemps à cause de ses méthodes cauchemardesques. Manque de chance, le jeune Elwood Curtis y sera envoyé par erreur. Qui plus est, le jour où il aurait dû entrer à l’université. 

Colson Whitehead nous ayant accordé une entrevue, on pourra vous en dire plus la semaine prochaine.

► Déjà en librairie

Comme un empire dans un empire 

<strong>Alice Zeniter,</strong><br>aux Éditions Flammarion
Photo courtoisie
Alice Zeniter,
aux Éditions Flammarion

L’art de perdre, le précédent roman de l’écrivaine et dramaturge Alice Zeniter, a raflé une foule de prix, dont le Goncourt des lycéens. Qu’en sera-t-il de celui-ci ? Comme on n’a pas encore eu la chance de le lire, tout ce qu’on sait pour l’instant, c’est qu’il va mettre en scène un assistant parlementaire et une pirate informatique dans la trentaine qui vont se rencontrer, se parler et s’épauler. Car dans le monde d’aujourd’hui, ils ne seront jamais assez de deux pour échapper à la surveillance d’État.  

► Déjà en librairie

Le crépuscule et l’aube 

<strong>Ken Follett,</strong><br>aux Éditions Robert Laffont
Photo courtoisie
Ken Follett,
aux Éditions Robert Laffont

Avec ce nouveau roman qui devrait compter pas moins de 850 pages, l’écrivain gallois Ken Follett va apparemment nous permettre de découvrir le temps d’avant Les piliers de la terre. Une époque où l’Angleterre, alors gouvernée par Ethelred le Malavisé, était régulièrement pillée par les Vikings et attaquée par les Gallois. Une époque où Kingsbridge, qui n’était même pas encore un vrai village, sera le théâtre d’un nombre étonnant de magouilles, de crapuleries et de vilenies... L’un des livres de la rentrée que tout le monde attend avec impatience !

► Sortie prévue en librairie le 17 septembre

La vie mensongère des adultes 

<strong>Elena Ferrante,</strong><br>aux Éditions Gallimard
Photo courtoisie
Elena Ferrante,
aux Éditions Gallimard

Tous ceux qui ont dévoré avec délice les quatre tomes de la célèbre saga L’amie prodigieuse vont sûrement se jeter sur ce nouveau titre d’Elena Ferrante. On y croisera Giovanna, une jeune Napolitaine de 12 ans qui, tout à fait par hasard, va entendre son père la comparer à Vittoria, la tante assez vilaine qu’il a toujours détestée. Vous devinez la suite ? Oui, Giovanna va tenter de retrouver cette tante, qui habiterait l’un des quartiers les plus pauvres de Naples. En Italie, ce roman d’initiation a remporté un immense succès. 

► Sortie prévue en librairie vers la mi-septembre

Les lionnes 

<strong>Lucy Ellmann,</strong><br>aux Éditions du Seuil
Photo courtoisie
Lucy Ellmann,
aux Éditions du Seuil

Il faut voir ce que la presse anglaise et américaine a dit ou écrit à propos de ce livre. En voici un aperçu : « L’un des plus grands livres du siècle », « Un chef-d’œuvre incomparable », « Sans doute l’un des livres les plus importants de la décennie »... Bref, un incontournable de plus de 1000 pages dans lequel une mère au foyer de l’Ohio va nous livrer absolument tout ce qui lui traverse l’esprit : les entreprises qui polluent, ses enfants, son ancien travail de prof, les roulés à la cannelle qu’elle doit préparer, les décisions inquiétantes du président... La bonne nouvelle, c’est qu’il paraît que ça se lit vraiment tout seul. 

► Sortie prévue en librairie le 16 septembre

D’autres sorties à ne pas manquer 

En septembre  

  • Yoga d’Emmanuel Carrère, aux Éditions P.O.L 
  • Un jour viendra couleur d’orange de Grégoire Delacourt, aux Éditions Grasset 
  • Impossible d’Erri De Luca, aux Éditions Gallimard 
  • 2030 de Philippe Djian, aux Éditions Flammarion 
  • C’est arrivé la nuit de Marc Levy, aux Éditions Robert Laffont 
  • Apeirogon de Colum McCann, aux Éditions Belfond 
  • Les aérostats d’Amélie Nothomb, aux Éditions Albin Michel 
  • Walker de Robin Robertson, aux Éditions de l’Olivier 
  • Quichotte de Salman Rushdie, aux Éditions Actes Sud  

En octobre  

  • L’homme en rouge de Julian Barnes, aux Éditions Mercure de France 
  • Des baisers parfum tabac de Tayari Jones, aux Presses de la Cité 
  • Nos frères inattendus d’Amin Maalouf, aux Éditions Grasset 
  • Les caves du Potala de Dai Sijie, aux Éditions Gallimard 
  • Les dynamiteurs de Benjamin Whitmer, aux Éditions Gallmeister