/investigations/truth
Navigation

Un court règne aux Finances

POL-DEMISSION-MORNEAU
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine. 

Les chiffres de la semaine : 15 ans  

C’est le plus grand nombre d’années consécutives occupées par le même ministre des Finances du Canada.

L’ex-premier ministre de la Nouvelle-Écosse William Fielding détient le record de la plus longue durée. Il a été responsable des finances du pays pendant 15 ans, de 1896 à 1911, puis de 1921 à 1925, pour ensuite démissionner pour des raisons de santé, selon la Bibliothèque du Parlement. 

Rappelons que l’ex-ministre libéral Bill Morneau a remis sa démission lundi, évitant de la lier au scandale de WE Charity qui éclabousse le gouvernement Trudeau depuis les dernières semaines.

Ce dernier a occupé son poste pendant un peu plus de quatre ans et neuf mois, soit moins longtemps que certains de ses prédécesseurs. 

Par exemple, Paul Martin a tenu huit ans et demi comme ministre des Finances sous le gouvernement de Jean Chrétien, et Jim Flaherty pendant huit ans sous celui de Stephen Harper.

Depuis 1867, 42 ministres des Finances, incluant ceux par intérim, se sont succédé. 

Les chiffres de la semaine : 3.5 %  

Les Québécois ont acheté 3,5 % plus d’automobiles neuves en juin 2020 qu’en juin 2019.

Cette hausse représente un revirement important, après que le confinement dû à la COVID-19 eut ralenti spectaculairement les ventes de véhicules neufs.

En effet, en avril 2020, il s’est vendu près de sept fois moins de voitures que pour le même mois un an auparavant. Juin est le premier mois où les ventes sont au moins aussi importantes que celles de l’an dernier.

Il est intéressant de constater que le Québec et Terre-Neuve-et-Labrador sont les deux seules provinces qui ont vu une augmentation des ventes de véhicules en juin par rapport à l’an dernier.

Partout ailleurs au Canada, les ventes demeurent très basses, avec des différences allant jusqu’à -35,6 % (Nouvelle-Écosse), -30,5 % (Colombie-Britannique) et -30,3 % (Ontario).

– Marie Christine Trottier