/sports/others
Navigation

Bien chaussé pour pédaler

close up foot on pedal of bicycle , bicycle sport concept
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Cyclistes de montagne, amateurs de randonnée sur route et passionnés de cyclotourisme ne chausseront pas les mêmes souliers pour pédaler. Pour trouver chaussure à son pied, voici ce qu’il faut savoir.

Avec sa semelle molle, son adhérence moyenne, son positionnement aléatoire sur la pédale (trop sur l’arche, trop sur le talon, etc.), son incompatibilité avec des pédales à clip, une simple paire d’espadrilles de sport ne maximisera pas la performance lors d’une randonnée à vélo sur la route ou en montagne, contrairement à une chaussure conçue expressément pour la pratique de ce sport.

La première question à se poser lorsqu’on magasine ses chaussures est quel type de cycliste êtes-vous (enduro, cross-country, sur route ou cyclotouriste) ? Si la réponse est sur route, une sous-question s’impose. Souhaitez-vous marcher confortablement avec vos souliers lorsque vous débarquez de votre monture ? En effet, la cale qui permet de clipper son soulier à la pédale n’est pas encastrée dans la semelle d’un soulier de route, comme c’est le cas pour les chaussures de vélo de montagne. Ainsi, la cale rend la marche plus difficile, même recouverte d’une protection en caoutchouc au moment de marcher. Voilà pourquoi plusieurs cyclistes sur route optent pour des souliers et pédales de vélo de montagne.


Sur route

close up foot on pedal of bicycle , bicycle sport concept
Photo courtoisie, Demers bicyclettes et skis de fond

Parce que le poids a une grande importance chez les cyclistes sur route, la cale des chaussures de vélo de route est en plastique, plutôt qu’en acier beaucoup plus lourd. La semelle est mince, puis est composée de nylon, de carbone (apprécié pour sa légèreté et sa rigidité) ou d’une combinaison des deux matériaux.

Le soulier affiche une forme plus étroite, une finition plus raffinée, un style plus ajusté « pour qu’il y ait moins de mouvement du pied dans le soulier, afin d’obtenir la bonne énergie sur la pédale », explique Raymond Lavoie, conseiller chez Demers bicyclettes et skis de fond. Le soulier de route est « plus enveloppant, pour faire corps avec la pédale », illustre Robert Fortin, responsable des achats et vendeur chez Performance Bégin.


De cyclo tourisme

close up foot on pedal of bicycle , bicycle sport concept
Photo courtoisie, Demers bicyclettes et skis de fond

Parce qu’il préférera passer aisément des pédales à la marche lors de ses expéditions remplies de découvertes, le cyclotouriste privilégiera une chaussure s’apparentant à celle destinée au cross-country, dotée d’une cale encastrée dans la semelle. À la différence que la chaussure ressemblera davantage à une chaussure de marche, sa semelle large favorisant les déplacements sur deux pieds.


D’enduro ou de BMX

close up foot on pedal of bicycle , bicycle sport concept
Photo courtoisie, Demers bicyclettes et skis de fond

Plusieurs adeptes d’enduro ou de BMX optent pour les pédales de type plate-forme, sans clip, sur lesquelles ils poseront leurs chaussures à semelle très épaisse en caoutchouc dotée de crampons métalliques offrant « un meilleur appui, une prise sur la pédale », explique M. Lavoie. La hauteur de ceux-ci pourra être ajustée selon d’adhérence souhaitée. Dans les sentiers assez techniques, le pied se retirera facilement de la pédale et le cycliste marchera aisément à travers les roches, les surfaces mouillées, dans la terre, etc. C’est souvent une question de confiance qui motive le choix de pédales (et donc de soulier) à clip ou plate-forme, soutient M. Lavoie.


De cross-country

close up foot on pedal of bicycle , bicycle sport concept
Photo courtoisie, Demers bicyclettes et skis de fond

Les chaussures de cross-country, plus petites et plus légères que les précédentes, dotées d’une semelle en caoutchouc offrant l’adhérence nécessaire pour circuler à travers les roches, puis munies d’une cale en acier, peuvent également posséder un crampon avant, sur le bout de la chaussure facilitant les ascensions en montagne. Les cyclistes de compétition privilégieront des semelles en carbone, plus légères et plus ajustées.


Ajustement

Les souliers de vélos en général se referment avec des lacets, des velcros, un système BOA ou en combinant certains d’entre eux. Le système BOA dont une mollette mécanique permet de serrer, bloquer et détendre un fil en acier remplaçant le lacet, est très populaire et permet un ajustement plus rapide, plus précis et plus durable. La préférence du système d’ajustement est propre à chaque cycliste.

« On choisit sa chaussure relativement ajustée, pour ne pas que le pied bouge lorsqu’on tire sur la pédale, sans par contre qu’elle soit trop serrée pour ne pas engourdir des orteils », souligne M. Fortin.

Quant à la cale, elle est vendue séparément et idéalement fixée puis positionnée par un conseiller.