/lifestyle/books
Navigation

La librairie Ste-Thérèse se prépare pour la rentrée

Luc Lavoie, libraire-propriétaire de la librairie indépendante Ste-Thérèse dans les Laurentides.
Photo courtoisie Luc Lavoie, libraire-propriétaire de la librairie indépendante Ste-Thérèse dans les Laurentides.

Coup d'oeil sur cet article

Le personnel de la librairie Ste-Thérèse est sur un pied d’alerte. Il se prépare à recevoir les étudiants du Collège Lionel-Groulx qui effectueront leur rentrée le 9 septembre.

«Le collège est situé à 300 mètres de la librairie et il y a 6000 étudiants. Il va falloir être prudent et gérer la distanciation sociale dans les files d’attente à l’extérieur. On n’a pas eu à vivre ça encore pour l’instant», a indiqué le propriétaire Luc Lavoie, lors d’un entretien.

Il y a des stations pour se désinfecter les mains, des panneaux de plexiglas aux caisses, et le port de masque est obligatoire à l’intérieur du bâtiment de deux étages. 

Librairie générale qui existe depuis 1956, le commerce qui, à l’origine, était un magasin général, s’est transformé au fil des années. Les vinyles, cassettes quatre pistes et la papeterie ont disparu pour laisser toute la place aux livres.

Défi d’approvisionnement

Avec tout ce qui est au ralenti, la librairie Ste-Thérèse a dû faire face à un défi d’approvisionnement afin d’obtenir en quantité suffisante les livres qui se retrouveront sur les listes des étudiants. Certaines commandes ont transité par Halifax en raison de la grève au port de Montréal et seront livrées par train.

«C’est un défi. On retient notre souffle, mais on va y arriver. On prend ça 24 heures à la fois», a lancé, avec philosophie, celui qui est devenu propriétaire en 2007.

La librairie Ste-Thérèse a fait face, durant la fermeture des commerces jugés non essentiels, à un important volume de ventes en ligne. Du jamais-vu.

«On a vendu, en cinq semaines, plus que ce qu’on vend habituellement en ligne en 52 semaines. C’est phénoménal», a-t-il précisé.

Le camion

Des ventes qui ont été salutaires pour la librairie, mais qui ont aussi occasionné des frais de poste importants. Ce qui a mené à la mise en place d’un service de livraison pour les clients habitant dans les environs du commerce.

«On a un camion de livraison. Les gens le voyaient passer dans la rue et ça nous a amené des commandes de plus dans les jours suivants», a fait remarquer Luc Lavoie.

La journée du livre québécois a connu un énorme succès à la librairie Ste-Thérèse. Une augmentation des ventes de 68 % sur le plancher et la meilleure journée à vie par l’entremise du site transactionnel leslibraires.ca

Les livres de Joël Dicker, Guillaume Musso, Louise Penny, Patrick Sénécal, Alex A. et d’Élise Gravel connaissent beaucoup de succès. Certains livres québécois, comme La mariée de Corail, de Roxanne Bouchard, sont en rupture de stock. 

Luc Lavoie avoue avoir eu un coup de cœur masochiste, dans ses lectures, pour le livre Pandemia de Franck Thilliez.  

«Ça m’a permis de voir et de mieux comprendre le fonctionnement des virus et des organisations sanitaires européennes et internationales. C’est très intéressant», a-t-il mentionné, ajoutant qu’il venait de commencer L’énigme de la chambre 622 de Joël Dicker.

Les suggestions de Luc

Pandemia

Franck Thilliez

2016

Les petites victoires

Yvon Roy

2017

Paul à la maison

Michel Rabagliati

Serge Savard: Canadien jusqu’au bout

Philippe Cantin

2019

Le crime de soeur Marie-Hosanna

Claire Bergeron

2019