/opinion/columnists
Navigation

Lointain décembre

Coup d'oeil sur cet article

Et voilà que nous tombons dans la partie plate du plan de Gary Bettman.

Notre ville est éliminée.  

Question d’argent, le commissaire voulait des séries éliminatoires à tout prix même avec des gradins vides.  

Par conséquent, sept clubs de la ligue auront passé environ 9 mois sans disputer un match des séries ou de la saison régulière et la Ligue Américaine aura aussi été paralysée de mars à décembre.  

Gary devait « renflouer » et il a pris toute la place. Le fric publicitaire entre et son plan fonctionne.  

Il n’y a plus de Canadien et à Toronto même, il n’y a plus de Maple Leafs.  

Pas grave.  

Que feront les p’tits gars d’ici le camp d’entraînement de novembre ? Reviendront-ils en forme dans cette reprise bizarroïde ? 

l’eau à la bouche

Le Canadien est venu nous chatouiller au cours des trois dernières semaines, mais on ne le reverra plus avant la mi-novembre en matches préparatoires. Et la saison régulière en décembre prochain.

Le mâche-patate de Gallagher aura guéri, certes, Claude Julien aura probablement repris son poste et on fera connaissance avec un certain Romanov.  

Mais c’est loin.  

On a goûté au génie de Suzuki, au nouveau style robuste de Kotkaniemi et au jeu d’Armia qui se dégêne.  

On en aurait pris encore et on a tous réalisé que le hockey nous manquait.  

Ce qu’on n’a pas vu venir c’est que le Canadien a pris du galon pendant la pandémie. Il est revenu meilleur, plus tenace et avec un beau petit caractère hargneux.  

J’imagine qu’il faut se réjouir, parce qu’en mars on disait que ce club mettrait des années à devenir bon. Maintenant on dit des mois...

Bonne semaine !

De l’enclave 

  • Selon le quotidien The Washington Post, le président des États-Unis, Donald Trump ne veut rien savoir quand il joue au golf et n’hésite pas à passer sur le green en voiturette, à parler pendant que les autres jouent, à rejouer sa balle si son coup ne lui plaît pas... Ça doit être le fun.
  • J’ai connu Dale Hawerchuk le temps d’une journée et demie au Mont-Tremblant, il y a trois ans. Un homme exceptionnel que le chien de cancer a emporté tellement trop tôt. Vous avez lu la belle amitié le liant à Serge Savard qui a été son coéquipier à Winnipeg ? Un autre de chez nous qu’il a adoré ? Lucien Deblois... aussi avec les Jets.
  • Le 23 août 1989, les Expos perdaient le plus long match de leur histoire 1-0 en 22 manches face aux Dodgers de Los Angeles. La rencontre a duré six heures et 14 minutes. Pedro Martinez, 6e lanceur utilisé en relève, a accordé un circuit à Rick Dempsey. Le Stade olympique était presque vide. Pour les nostalgiques, il est possible de revoir ce match historique au complet sur YouTube.
  • Il y a un lien de parenté, mais éloigné entre Brett Kulak, défenseur du Canadien, et Stu Kulak, un ailier droit qui a brièvement porté les couleurs des Nordiques en 1987. Deux hommes de l’Alberta. Et, en passant, Brett Kulak et Brendan Gallagher étaient coéquipiers chez les juniors avec les Giants de Vancouver, il y a 8 ans.
  • Selon les plus grands judokas, l’amitié est le plus pur et le plus fort des sentiments humains.
  • Assistant-instructeur chez le Canadien, Dominique Ducharme (un p’tit gars de Joliette) a déjà porté les couleurs de l’Université du Vermont au milieu des années 90, et il avait Martin St-Louis comme coéquipier.
  • Saviez-vous qu’un hydroplane comme on en voit aux Régates de Valleyfield n’est rien d’autre qu’un avion auquel on a retiré les ailes ? Annulées cette année pour la première fois en 82 ans en raison de vous savez quoi, nos fameuses Régates avaient eu lieu même en temps de guerre.
  • Le temps file. Il y a 15 ans aujourd’hui, Stéphane Quintal annonçait sa retraite. 
  • Dans la publicité de Sonnet Assurances à la télé, outre Mario Tremblay vous retrouverez chez les « vieux » Doug Gilmour ainsi que Jayna Hefford de l’équipe canadienne féminine. Chez les jeunes qui ont de l’eau dans leur cave, trois joueurs des Maple Leafs : Morgan Rielly, Zach Hyman et Frédérik Gauthier. Faut le savoir.