/news/currentevents
Navigation

Pas de veste de flottaison 8 fois sur 10

Coup d'oeil sur cet article

Considérant le nombre effarant de noyades survenues cette année, il est paradoxal que les gens ne portent toujours pas de veste de flottaison, croit le directeur général de la Société de sauvetage du Québec.

• À lire aussi: Des baigneurs d’Oka ont tout tenté pour sauver un jeune homme

« Huit fois sur 10, les gens se noient parce qu’ils ne portaient pas ou ne portaient pas correctement leur veste de flottaison », rappelle Raynald Hawkins.

C’était le cas des deux hommes qui ont chaviré de leur planche à pagaie dans le lac des Deux Montagnes, samedi, à Oka. Leurs vestes de flottaison étaient accrochées à leurs embarcations.

Seul un des deux amis a survécu à la chute.

Une de plus

Le bilan s’est encore alourdi dimanche, avec la découverte du corps d’un septuagénaire dans le lac D’Alembert, à Rouyn-Noranda, en Abitibi.

Parti seul pour une journée de pêche, l’homme ne portait pas non plus de gilet de sauvetage.

  • Pierre-Luc Laliberté, qui a sauvé un homme de la noyade, était de passage à l'émission de Geneviève Pettersen sur QUB Radio:

De toute évidence, les victimes n’avaient pas l’intention de se retrouver par-dessus bord.

« C’est le paradoxe du pêcheur qui pose ses genoux sur sa veste ou du kayakiste qui la met derrière son dos pour le confort, décrit M. Hawkins. La veste doit toujours être portée. »