/sports/football/rougeetor
Navigation

La crème à Québec en mai

Le pilote du Rouge et Or concocte un tournoi relevé à 6 équipes

Constantin
Photo Jean-François Desgagnés Glen Constantin dirigeant un entraînement du Rouge et Or à l’Université Laval en août 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Il reste plusieurs étapes à franchir, mais Glen Constantin mijote un projet qui fera saliver les amateurs de football universitaire au Québec s’il se concrétise.

L’entraîneur-chef du Rouge et Or de l’Université Laval souhaite accueillir à Québec cinq des meilleurs programmes au pays en mai prochain dans le cadre d’un tournoi privilégiant la formule de la Coupe Canada, qui se déroule habituellement chaque été et qui réunit les meilleurs joueurs U 18 au pays.

Ébruité dans le StarPhoenix de Saskatoon en fin de semaine, le projet comporte six équipes séparées en deux divisions qui disputeraient chacune deux parties dans le cadre d’un tournoi à la ronde.

Selon le classement, on aurait droit par la suite à des parties pour l’or, le bronze et la 5e place. Tout le monde sera assuré de disputer trois parties.

« Deux objectifs sont derrière ce projet, a expliqué le pilote. On veut offrir une motivation à moyen terme aux joueurs afin qu’ils connaissent un bon hiver d’entraînement et qu’ils ne décrochent pas. C’est loin, août 2021, et ça va être dur de garder les gars motivés. Qu’on ait une saison ou pas à l’automne, elle sera écourtée. On peut faire les deux. Aussi, on veut permettre aux amateurs de reprendre le chemin du stade pour assister à du football de haut niveau. »

Nostalgie

Si le financement n’est pas encore attaché, Constantin a reçu le feu vert de ses patrons, et quatre des cinq formations contactées ont confirmé leur intérêt en retournant une lettre d’intention préliminaire signée par leur directeur des sports.

« Le concept initial était de faire un clin d’œil à notre histoire, a raconté Constantin. On a donc invité les équipes que nous avons affrontées à la Coupe Vanier. Calgary [2010, 2013 et 2016], Saskatchewan [2004 et 2006], Western [2008, 2017 et 2018] et McMaster [2011 et 2012] ont confirmé leur intérêt. On a aussi invité Montréal, qui est un des meilleurs programmes au pays. Ça ajoutera du piquant à la compétition. On attend leur réponse, mais l’entraîneur-chef [Marco Iadeluca] est intéressé. Quand le budget sera établi, on enverra un contrat officiel aux équipes. »

Il ne manque que les Huskies de Saint Mary’s [1999 et 2003] parmi les anciens adversaires du Rouge et Or à la Coupe Vanier, mais leur manque de compétitivité depuis une dizaine d’années ne rendait pas leur venue très attrayante.

Constantin a aussi contacté U SPORTS le 29 juillet pour obtenir son aval puisque les équipes ne peuvent pas disputer du football compétitif après le 10 mai, selon les règles en vigueur, ainsi que les conférences du Québec, de l’Ontario et de l’Ouest canadien pour les prévenir de ses intentions.

Il est en attente d’une réponse de l’organisme national qui chapeaute le sport universitaire.

Autres volets

Si le RSEQ est d’accord, l’entraîneur-chef du Rouge et Or souhaite greffer des parties d’étoiles des niveaux collégial et scolaire à l’événement.

Constantin a aussi contacté certains autres de ses collègues afin qu’un projet similaire voie le jour ailleurs au pays.

« Je veux que ça soit le plus inclusif possible. J’ai parlé à Steve Sumarah pour que Carleton présente un tournoi avec Ottawa, Queen’s, Sherbrooke, McGill et Concordia. J’ai aussi parlé à Michael Faulds [Wilfrid Laurier] et Chris Bertoia [Waterloo], qui pourraient accueillir Windsor, Guelph, Toronto et York dans un événement à Kitchener. Ça demanderait un budget moindre, et les équipes pourraient voyager entre les parties. On parle de 19 équipes sur 27 qui auraient l’opportunité de jouer. Ça serait aussi possible dans les Maritimes si le désir est là. »