/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 : quand doit-on retirer des enfants de l’école ou de la garderie?

A girl with a child is standing on the road in a protective medical mask. Dangerous virus infection. Coronovirus in Europe
Photo Adobe Stock La rentrée scolaire se déroule à compter de jeudi dans les écoles primaires et secondaires du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Des parents inquiets se demandent s’ils devront garder leurs enfants à la maison cet automne au moindre toussotement. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) vient de mettre à jour son guide à ce sujet.

• À lire aussi: Rentrée: 1000 emplois de profs à combler

Liste des symptômes à surveiller chez les enfants   

  • Fièvre       
  • Toux (nouvelle ou aggravée)       
  • Essoufflement, difficulté à respirer       
  • Mal de gorge       
  • Nez qui coule ou congestion nasale       
  • Grande fatigue       
  • Perte d’appétit       
  • Douleurs musculaires généralisées       
  • Perte soudaine d’odorat (sans congestion nasale), perte de goût       
  • Vomissements, diarrhée, maux de ventre              
  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Dre Alejandra Irace-Cima, médecin spécialiste en santé publique et Médecin-conseil à l’INSPQ, avec Geneviève Pettersen à QUB radio:

En l’absence de COVID-19, les personnes qui présentent des symptômes d’allure grippale pourront réintégrer leurs activités lorsque chacune des deux conditions suivantes sera remplie:   

  • 48 heures après la résolution de la fièvre (sans prise de médicaments)       
  • 24 heures après une amélioration significative des autres symptômes              

Source: Institut national de santé publique (INSPQ)

Éviter une surveillance trop sévère des symptômes  

Il est «attendu» que plusieurs jeunes enfants contractent des infections respiratoires bénignes tout en conservant un bon état général, souligne l’INSPQ. 

Ainsi, les écoles et garderies doivent éviter une surveillance symptomatique «trop rigoureuse». «Maintenir des critères stricts d’exclusion équivaudrait à refuser à plusieurs enfants l’accès à un service de garde/milieu scolaire pour une grande partie de la saison des infections respiratoires à venir, ce qui n’est pas souhaitable».

Pas d’exclusion pour un rhume 

Les enfants qui présentent «un bon état général», c’est-à-dire qu’ils peuvent vaquer à leurs activités habituelles sans problèmes, peuvent fréquenter l’école et leur service de garde, peut-on lire dans un autre document du ministère de l’Éducation transmis aux parents en prévision de la rentrée. Il y est précisé qu’il ne doit pas y avoir «d’exclusion pour un rhume».

14 jours sans école, même avec un test négatif 

Si un cas de COVID-19 était déclaré dans la classe de votre enfant cet automne, il devra s’absenter de l’école pour être en isolement pendant 14 jours, même s’il obtenait un résultat négatif à un test de dépistage, peut-on lire dans le guide de l’INSPQ.