/news/cannabis
Navigation

Première succursale de la SQDC sur la Côte-Nord

Première succursale de la SQDC sur la Côte-Nord
Photo TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

La succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) à Sept-Îles a ouvert ses portes mardi. Il s'agit du premier point de vente de la société d'État sur la Côte-Nord.

Quelques minutes avant l’ouverture, une dizaine de clients faisaient la file devant l'entrée.

«Au nombre de gens qui fument dans la population, c’est une bonne chose que ça ouvre. Je dirais même: enfin», a témoigné un client à TVA Nouvelles.

L’ouverture de cette succursale s’est fait attendre. Elle survient près de 2 ans après la légalisation du cannabis. Les démarches pour trouver le local et l’emplacement approprié ont engendré des délais. L’aménagement de la succursale a été retardé par la crise de la COVID-19.

Les clients septiliens apprécient une autre option que l’achat en ligne et la livraison du cannabis.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

«En ligne, ça prend du temps, a expliqué un autre client. Pour la Côte-Nord, ça peut prendre jusqu’à deux semaines. Aujourd’hui, on a une succursale. C’est plus favorable pour tout le monde. C’est moins pour le marché noir et c’est mieux pour le gouvernement».

Avec l’ouverture de la succursale de Sept-Îles, la SQDC compte 45 points de vente au Québec, et son objectif est d’en opérer 100 en 2023. Ailleurs sur la Côte-Nord, Baie-Comeau a déjà manifesté son intérêt à avoir sa succursale. La SQDC ne dévoile pas les détails de son plan de déploiement et l’ouverture prochaine de nouvelles succursales tant qu’un contrat de location n’est pas conclu.

«Pour éviter de donner de fausses attentes, on communique seulement quand il y a des baux [qui] sont signés» a indiqué le porte-parole de la SQDC, Fabrice Giguère.

Laval et le Nord-du-Québec sont désormais les deux seules régions administratives du Québec n’ayant pas de succursales de la SQDC.