/news/politics
Navigation

Dix millions de dollars de fonds publics gaspillés, dénonce le Parti libéral

Le député libéral André Fortin
Photo Simon Clark Le député libéral André Fortin

Coup d'oeil sur cet article

La relocalisation du Salon de jeux de Québec vers Beauport n’est rien de plus qu’un « gaspillage de fonds publics de 10 millions $ », une décision « complètement incompréhensible », dénoncent les libéraux. 

• À lire aussi: Le Salon de jeux de Québec déménage à Beauport

« On semble dépenser 10 millions $ pour ce déménagement-là simplement pour répondre à une partie d’une promesse électorale de François Legault », a déploré en point de presse le député libéral André Fortin, qui demande aux élus caquistes de justifier leur décision.

C’est en 2018 que les candidats caquistes de Québec s’étaient engagés à sortir le Salon de jeux du quartier Vanier, jugé trop défavorisé, pour le relocaliser en zone touristique, sous forme de casino.

François Legault avait ensuite corrigé le tir en assurant qu’il n’y aurait pas de casino à Québec advenant qu’une étude laisse poindre un impact négatif pour le Casino de Charlevoix.

C’est finalement ce qu’indique précisément une étude d’une cinquantaine de pages rendue publique la semaine dernière. Selon la firme KPMG, le développement d’un casino à plein potentiel à Québec aurait eu un impact « défavorable » pour la région de Charlevoix.

On note aussi dans l’étude que la revitalisation d’ici trois à cinq ans du centre commercial Fleur de Lys et de son environnement aurait pu bonifier l’acceptabilité d’un maintien du Salon de jeux à l’endroit actuel.

« Aujourd’hui, Vanier, c’est un secteur qui est en changement », a noté M. Fortin.

Le bail, récemment signé par Loto-Québec avec une division de la compagnie d’assurances manitobaine Great-West Life, pour l’ancien local du Future Shop situé à proximité du Cineplex Odéon Beauport, doit débuter en novembre 2021. 

D’ici là, le Salon de jeux de Québec maintiendra ses activités à Fleur de Lys, un centre commercial racheté il y a deux ans par le groupe immobilier québécois Trudel Alliance.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.