/finance/business
Navigation

Une scierie prend de l'expansion en Mauricie

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-ROCH-DE MÉKINAC – Le conflit commercial sur le bois d'œuvre opposant le Canada et les États-Unis n'empêche pas la scierie Arbec de Groupe Rémabec, située à Saint-Roch-de-Mékinac, en Mauricie, de prendre une importante expansion.

Selon ce que TVA-Trois-Rivières a appris, l'entreprise investit 10 M$ pour se doter de deux nouvelles lignes de sciage, présentement en cours d'installation. Cet investissement vient sécuriser l'avenir du moulin à scie.

«Ça garde les jobs ici. C'est bon pour le coin», s'est réjoui Normand Bellemare, un camionneur qui livre du bois en longueur à la scierie.

Comme la production sera accrue, Québec a réservé du bois additionnel pour l'usine. «Il y a un volume qui est en attente présentement. Le bois, c'est du sapin, de l'épinette et du pin gris», a indiqué la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Lundi, l'Organisation mondiale du commerce a donné raison au Canada dans son litige avec son voisin américain. Cet avis ne signifie pas pour autant que les États-Unis renonceront aux droits moyens de 20,23% qu'ils imposent sur le bois d'œuvre canadien.

«Ils ont tout en main; un rapport solide préparé par des experts neutres et qui dit que le système de mise en marché du Québec est complètement conforme au commerce international», a martelé Jean-François Samray, président-directeur général du Conseil québécois de l'industrie forestière.

En raison de la pandémie, la demande pour le bois de construction est actuellement très élevée, et les prix explosent. Les exportations de l'autre côté de la frontière sont d'ailleurs revenues au niveau d'avant la pandémie. Le bois de 2 po sur 4 po et la feuille de contre-plaqué coûtent jusqu'à trois fois plus cher et le réapprovisionnement des cours à bois n'est pas toujours au rendez-vous.

«On a manqué à quelques reprises de matériaux importants, dont du contre-plaqué», a reconnu Thierry Cusson, de la quincaillerie Home Hardware du secteur Saint-Grégoire, à Bécancour.